fil rss

Les mots de la migration. Champ de bataille et inventivité
N°347 - Juin 2019
Des associations n’hésitent pas à parler d’arsenal communicationnel quand elles décodent et contrent les discours de haine sur les migrants où des émetteurs de tout crin affolent le langage pour mieux fausser la raison. Sur ce champ de bataille sémantique sont en jeu la dignité de l’autre, son respect, son humanité.
De façon plus optimiste, laissons s’ouvrir le champ de notre créativité, comme le fait La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, en osant des néologismes sympas comme vnous ou amigrants.
Populiste toi-même ! Liens entre populisme, racisme et extrême droite
N°346 - Avril 2019
Dans la perspective du triple scrutin de mai prochain, nous nous sommes emparés d’une question urgente : comment récuser les arguments et pratiques des extrêmes droites qui manipulent les peurs et détournent les réalités en mobilisant la "crise des migrants", en banalisant le racisme ?
Et dans la foulée, comment renouer avec la justice sociale et l’éthique de la responsabilité à l’heure où des partis démocratiques chassent sur les terres de l’extrême droite, par lâcheté ou par opportunisme ?
 
Jobs, jobs, jobs : aussi pour les migrants ?
N°345 - Février 2019
Focus sur les migrants éloignés de l’emploi. Qu’ils soient (sur)diplômés, faiblement qualifiés, face au français comme langue étrangère, la plupart sont motivés pour intégrer le marché de l’emploi.
Quel accompagnement peut les aider à mettre le pied à l’étrier – notamment en valorisant leurs compétences ? Comment éviter les écueils, les déceptions ? Quelles sont les limites des dispositifs d’insertion socio professionnelle ? Les bonnes pratiques ici et ailleurs ? Quelles leçons pour nos politiques ?
Tout le monde à table !
N°344 - Décembre 2018
Les prescrits alimentaires d’une communauté servent entre autres à renforcer sa cohésion, à affirmer une identité, à se distinguer. Le manger ensemble peut donc rassembler et séparer tout à la fois. Alors, comment manger ensemble dans notre société multiculturelle ?
Retour sur
N°343 - Novembre 2018
En décembre 2004, l’Agenda interculturel consacrait son dossier aux Albanais de Belgique. Une première pour notre revue (qui existe pourtant depuis 1981) ! Nous n’avions pas mesuré l’intérêt existant envers cette communauté de 60.000 personnes dont les premières familles sont arrivées ici à partir des années 1950. Contre toute attente donc, ce numéro a très vite été épuisé – mais reste cependant accessible dans sa version électronique.
 
Aujourd’hui, non seulement nous nous repenchons sur cette communauté mosaïque, mais dans la foulée nous inaugurons une série : les “retour sur”. Le principe en est simple : actualiser tout dossier qui aura particulièrement intéressé nos lecteurs.
 
Voici le premier-né, composé d’histoires fortes racontées au singulier, féminin et masculin, sans lesquelles l’Histoire serait incomplète. Une Histoire où la carte de cette partie de l’Europe a été plusieurs fois redessinée, dernièrement en 2008 lors de l’indépendance du Kosovo, le plus jeune Etat européen dont 93 % de la population est albanophone.
Un Pacte mal nommé ?
N°342 - Septembre 2018
Que prévoit le Pacte pour un enseignement d’excellence dans un contexte où l’école tend plus à reproduire les inégalités sociales qu’à les compenser ? Son ambition est d’égaliser les acquis et de donner à tous l’égalité des chances. Autrement dit, de rendre équitable la compétition.
Négritude et postcolonialisme
N°341 - Juillet 2018
Les plaies de l'époque coloniale sont loin d'avoir été pansées. Le racisme mute et se transforme mais il reste inscrit dans les structures sociales et les institutions, ainsi que dans l'imaginaire collectif et les gestes de la vie quotidienne. Est-ce à dire que la situation est sans issue ? Toutes celles et ceux qui rejettent les principes d'essentialisation, de naturalisation, d'homogénéisation et d'infériorisation des autres regroupés dans des prétendues "races" ont le devoir de prendre la parole et de poser des actes.
Expulsion des étrangers de Belgique
N°340 - Mai 2018
D’un côté, de nouveaux centres fermés sont en cours d’aménagement, où le gouvernement prévoit d’y détenir des parents et leurs enfants. De l’autre, le régime d’éloignement des étrangers en séjour irrégulier met bien souvent à mal le respect des droits fondamentaux de ces personnes.
Heureusement, d’autres voix se font entendre. Myria recommande la mise en place d’une commission indépendante d’évaluation et de suivi des éloignements ; des communes s’engagent à sensibiliser leur population aux questions migratoires et à améliorer concrètement l’accueil des migrants; les collectifs de sans papiers luttent pour leur régularisation, tandis que l’hospitalité urbaine devient une tradition de notre société civile.
 
Peut-on (se) déradicaliser ?
N°339 - Mars 2018
Après notre dossier sur la prévention au radicalisme violent, nous sondons cette fois la possibilité de (se) déradicaliser. Et la même prudence s’impose à nous. Des professionnels qui côtoient des personnes radicalisées n’ont pas caché combien ils sont démunis par rapport à ce processus, non seulement en termes de moyens mais surtout d’analyses et de compréhension.
Comment prévenir le radicalisme violent ? Des questions derrière la question
N°338 - Décembre 2017
La quête du remède offre parfois l’avantage de ne pas affronter la complexité du problème. En va-t-il de la sorte lorsqu’il est question de prévention ? Notre sociétéfait-elle encore corps dans ses marges, avec celles et ceux qui portent dans leur ventre l’aigreur de l’indignation ? Qu’a-t-elle à leur proposer quand elle se résout à ne pas les envisager comme des "groupes cibles" ?
débutprécédent12345suivant fin