fil rss

Janvier 2010 | n° 279
Suivez le guide!

Le patrimoine ne raconte pas que des histoires de châteaux ou de cathédrales. Au contraire, en nous invitant à nous interroger sur "qui je suis, d’où je viens et qu’est-ce que je transmets", le patrimoine peut nous ouvrir des portes sur des questions qui touchent à l’interculturel et à la citoyenneté active.


Sommaire
[Édito] Suivez le guide !
Nathalie Caprioli

Le patrimoine ne raconte pas que des histoires de châteaux ou de cathédrales; il ne débouche pas toujours, fort heureusement, sur des idéologies nationalistes ou d’exclusion.
Au contraire, en nous invitant à nous interroger sur “qui je suis, d’où je viens et qu’est-ce que je transmets”, le patrimoine peut nous ouvrir des portes sur des questions qui touchent à l’interculturel et à la citoyenneté. Car, si nous en faisons bon usage, il nous stimule à apprendre, ou réapprendre, à nous émerveiller, tout en devenant acteur de nos découvertes – et pour y arriver, nul besoin de quadriller la planète en tous sens… traverser la rue peut suffire pour se pencher d’un peu plus près sur une statue ou un bâtiment devant lequel on passe et repasse pourtant depuis tant d’années!

Patrimoine et rugby: regarder derrière pour aller de l’avant
Entretien avec Yves Hanosset

Une kyrielle d’enfants pleins d’entrain déboulent du 266 de la chaussée de Haecht, à Schaerbeek. Sur leurs talons, Yves Hanosset leur lance “à demain !”. C’est avec cette classe d’une école primaire du quartier que “l’animateur du patrimoine”, comme il se définit lui-même, va passer une semaine dans la maison Autrique. La maison Autrique...? Petit bijou de l’architecte Victor Horta, édifié dans le XIXe siècle finissant. Nous voici bel et bien au cœur du sujet: la pédagogie du patrimoine, avec un passionné qui la pratique depuis vingt-et-un ans.

Démarche artistique en dialogue avec le quartier
Charlotte Poisson

À l’heure où monde culturel et artistique, et monde social échangent idées, outils et publics, à l’heure où les projets et les volontés sont de plus en plus nombreux à lancer un pont entre culture et publics non (encore) initiés, parions sur un lien entre la ville et ce foisonnement de projets. Essayons de comprendre comment ces projets artistiques grandissent dans une ville comme Bruxelles. Et plus encore, comment une organisation à missions culturelles va-t-elle développer une action à destination de son quartier et de la population qui y vit?

Ananas géants et autres extravagances
Nathalie Caprioli

Bruxelles, carrefour de rencontres et de migrations, Anvers avec son port ouvert sur le monde, et bien d’autres villes en Belgique et en Europe, ont été traversées par des effluves venus d’ailleurs. En témoignent notamment l’architecture, les parcs et jardins, inspirés d’un Orient fantasmé ou d’une Afrique exotique. Invitation à lire ou visiter le passionnant “Orient des Architectes”.

Droit à l’épanouissement culturel
Céline Romainville & Marie Poncin

L’année 2009 marquait le 15e anniversaire de l’inscription dans la Constitution belge du droit à l’épanouissement culturel et social. L’occasion pour l’asbl Culture et Démocratie d’interroger ce droit, son application et l’ajustement des politiques culturelles en Communauté française en fonction de celui-ci. Ces réflexions ont pris la forme d’un dossier d’information de 60 pages accompagné d’un reportage réalisé par les jeunes de Coup2Pouce. Extraits de Culture et vous?”.

Un petit bout de chez soi
Entretien avec Hafida

Nos intérieurs reflètent en partie qui nous sommes. Si se loger est un besoin de base, habiter ne relève pas de cette signification unique. Notre rapport à l’habitat nous conte et nous raconte, à l’exemple du récit de Hafida. Cette femme de 49 ans est originaire du nord du Maroc. En 1980, elle rejoint son mari en Belgique et fonde famille. Mère de trois enfants, elle habite dans un premier temps à Bruxelles avant de s’installer à Ottignies en 2001, où elle devient copropriétaire d’une maison quatre façades. Une propriété qui se prête mieux au style de maison où elle se sentirait bien chez elle.

Qui je suis, d’où je suis, qu’est-ce que je transmets?
Entretien avec Jacques Borzykowski

“Patrimoine et identité” est un projet documentaire du Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), où le réalisateur Jacques Borzykowski invitera des étudiants normaliens à porter leur regard sur la richesse patrimoniale qui les entoure et qui nous appartient. Les liens entre le patrimoine et nos identités que pourront observer les étudiants normaliens, et leurs élèves au cours de leur stage dans une école primaire, seront au cœur de ce troisième film, après “Patrimoine, icône au quotidien” et “Patrimoine, ça déchire”.

[L'air du temps] Ministère amer
Marc André

Sans doute y avait-il une sorte de prémonition dans le nom choisi par ce groupe de rap incendiaire qui devint une sorte d’ennemi d’État en France pour avoir proposé de “sacrifier un poulet”. Aujourd’hui c’est la rappeuse Diam’s qui porte la parole de l’autre France, celle qui refuse le ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration.

[Bon tuyau] Guide des actions intergénérationnelles
La rédaction

“Comment développer une action intergénérationnelle?” est le nouveau guide publié par le réseau Atoutage (Réseau interassociatif – Générations Solidaires) qui, depuis sa création en 1999, s’implique dans le développement de projets favorisant la rencontre et la solidarité entre les générations.

Patrimoine industriel
Christine Dupont, Yannick van Praag, Pascal Majérus & Françoise Marneffe

La Fonderie développe ses activités depuis plus de 25 ans. Son objectif est de vulgariser et de mettre à la disposition du plus grand nombre un savoir accumulé sur l’histoire sociale et industrielle de Bruxelles. Un défi difficile à relever. Afin d’aborder ces questions de manière plus concrète, arrêterons-nous sur deux exemples, pris dans deux des principaux champs d’activités.

débutprécédent12suivant fin