fil rss

Mars 2010 | n° 281
Berceau culturel

Même en matière de petite enfance, la rencontre entre les cultures ne semble pas échapper au choc de la différence. Aussi petits soient-ils, il faudra bien qu’ils s’adaptent. Car très tôt, le plus tôt possible même, la culture de la séparation est à l’œuvre pour former notre progéniture à développer les capacités de sur adaptation nécessaires à la survie dans un monde où le travail est une valeur culte et l’autonomie le passeport pour la vie.


Sommaire
[Édito] Berceau culturel
Jamila Zekhnini

Il fut une époque où il suffisait d’obéir en tant qu’enfant et de transmettre en tant que parents. Mais les temps ont changé. Entre la fin du 19e et celle du 20e siècle, notre vision du monde a été bouleversée, nos valeurs chamboulées, nos moyens technologiques se sont développés de façon exponentielle nous permettant d’explorer la terre et l’Humain de la cave au grenier. Pour une minorité de la planète, les besoins de base ont cédé la place à ceux de développement personnel et de bien-être. Pour beaucoup d’autres, les besoins primaires sont toujours d’une actualité criante. Mais pour ceux qui ont la bonne idée d’immigrer, la première injonction sera: “Vous qui passez cette porte, oubliez vos habitudes!”.

Parents maghrébins en exil
Ali Aouattah

D’un côté, les professionnels de l’enfance ont tendance à considérer la violence envers les enfants comme de la maltraitance; de l’autre côté, les parents perçoivent la discipline physique comme un mode d’éducation légitime, et se sentent injustement jugés et déconsidérés dans leur façon d’éduquer leurs enfants. Dans cette confrontation des modèles familiaux éducatifs d’origine à d’autres modèles et représentations familiales, comment négocier pour le meilleur intérêt de l’enfant?

Mille et une façons d’être parent
Jamila Zekhnini

L’évolution de la structure familiale et parentale a amené les pouvoirs publics, mais aussi les associations, à mettre en place des programmes de soutien à la parentalité. Suscitant questions et débats quant à leur finalité, ces programmes se déclinent en multiples actions.

Une histoire d’héritage
Audrey Heine

En contexte migratoire, quelle place les lointains grands-parents occupent-ils dans l’imaginaire des touts petits? Nous aborderons ici des notions aussi variées que celle d’identité en situation d’acculturation et plus précisément des processus identitaires vécus par les plus petits, des réseaux transnationaux, de transmission intergénérationnelle, et de la place des figures grands-parentales dans la dynamique identitaire des enfants d’immigrés.

Petits pas pour devenir grand
Céline Remy

Dans le quartier Liedts, à quelques pas de la bouillonnante rue du Brabant à Schaerbeek, l’Atelier des Petits Pas, centre d’expression et de créativité reconnu par la Communauté française, accueille des enfants du quartier entre 5 et 12 ans les mercredis, samedis et dimanches. À travers le développement de l’expression et de la créativité, l’association entend augmenter la qualité de vie des parents et défendre l’égalité des chances des enfants.

► bonus : audio
L’indispensable fonction alpha
Entretien avec Anne Courtois

Anne Courtois embrasse une double carrière comme professeure au service de Psychologie du développement et de la famille à l’ULB et psychothérapeute clinicienne. De surcroît, entre 1990 et 1996, elle a exercé en tant que psychologue clinicienne attachée à la crèche universitaire de Liège. Elle plaide pour donner les moyens aux professionnels des crèches de mener une réflexion permanente sur leurs pratiques.

Futures puéricultrices apprenties ethnologues
Entretien avec Chantal Deltenre

Existe-t-il un lien entre un biberon en terre cuite de l’époque gallo romaine et une tétine, souvenir d’enfance d’une élève en puériculture du collège La Fraternité à Bruxelles? Les Ethnologues en herbe en trouvent. Grâce à une méthode pour décoder notre quotidien…

[Recherche] "Mon cœur est à moitié là-bas et à moitié ici” (Madame G)
Shamaila Shabir

Nous avons mené une étude empirique sur le parcours migratoire des femmes pakistanaises à Bruxelles. Cette enquête porte sur un échantillon de dix femmes vivant à Bruxelles, sondées via un entretien semi directif en langue pakistanaise (ourdou). Éclairage sur l’itinéraire, le vécu de l’expérience migratoire, la vie socioculturelle et le rôle de la femme dans les rapports familiaux(*).

[Bon tuyau] Amours mortes
La rédaction

Mariages arrangés, subis, forcés. Ils existent mais ne sont pas inéluctables. Aider les personnes qui y sont confrontées est l’objectif du Groupe Santé Josaphat et du Réseau bruxellois Mariage & Migration, via le spectacle de la Compagnie maritime “Amours mortes”. Un outil de sensibilisation et de prévention sous forme de théâtre forum.