fil rss

Juin 2010 | n° 284
Parole à la diaspora congolaise
Quoi? Une publication de plus sur le Congo, vous dites-vous! Ne soyez pas blasés car ce dossier est "spécial": il donne principalement la voix à des Belgo Congolais, plus précisément à 43 personnes interviewées à Liège, Bruxelles, Gand et Anvers, en collaboration avec deux autres magazines: Mo* et Imagine demain le monde. Nous avons voulu nous interroger sur qui sont vraiment les Congolais de Belgique. Le but est de donner la parole à des catégories de personnes qui, en général, l’ont très peu: les jeunes, les femmes, les chômeurs, les artistes, les sans papiers…

Sommaire
[Édito] Parole à la diaspora congolaise
Cathy Harris
Quoi? Une publication de plus sur le Congo, vous dites-vous! Ne soyez pas blasés car ce dossier est "spécial": il donne principalement la voix à des Belgo Congolais, plus précisément à 43 personnes interviewées à Liège, Bruxelles, Gand et Anvers, en collaboration avec deux autres magazines: Mo* et Imagine demain le monde.
Relations Belgique-Congo à l’épreuve du phénomène migratoire
Bonaventure Kagné
Nous connaissons très mal la communauté congolaise de Belgique, quelles que soient ses facettes : économiques, sociales, politiques, culturelles, cultuelles et autres. Tant d’études restent encore à entreprendre pour donner une image plus nuancée de cette diaspora et, partant, une meilleure compréhension! La liste des questions à examiner est longue.
Ils nous ont dit…
Nathalie Caprioli & Jamila Zekhnini
Pour sonder l’opinion de femmes et d’hommes appartenant à cette communauté congolaise, nous avons organisé cinq tables rondes à travers le pays: à Anvers, Gand, Bruxelles et Liège. Autour cette table, les invités ont répondu à nos questions: comment perçoivent-ils la société? Quelle est leur place dans cette société? Quelles sont leurs relations avec le pays d’origine et leurs perspectives d’avenir? Au total, nous avons invité 43 Belgo Congolais. Soit 0,1 % de la diaspora! Restons donc modestes… De surcroît, nous sommes loin d’avoir composé des échantillons représentatifs de toutes les composantes. Nous avons choisi les participants selon quatre critères: l’âge (de 21 à 68 ans), le genre (20 femmes, 23 hommes), le lieu de naissance (en Belgique ou en RDC) et les raisons de leur migration (études, regroupement familial, réfugiés politiques ou économiques). En aucun cas, ces 43 personnes ne jouent le rôle de porte-parole de leur communauté; elles se sont toutes exprimées à titre personnel et de manière anonyme.
Opération dépoussiérage à Tervuren
Jamila Zekhnini
Le Musée royal de l’Afrique centrale entre bientôt dans une phase de rénovation conséquente, le temps de matérialiser dans cet ancien palais colonial une autre vision des relations avec l’Afrique et le Congo en particulier. Histoire de dépoussiérer nos mentalités.
Shake That Diaspora !
Céline Remy
Le projet Héritage mêle musique urbaine et réflexion. Lancée par Pitcho Womba Konga, rappeur et acteur d’origine congolaise, l’idée est de rassembler des artistes belges d’origine africaine (ils sont une vingtaine) autour des questions de l’identité, des relations interculturelles et intergénérationnelles, et de l’insertion citoyenne.
Appellation d’origine congolaise
Nathalie Caprioli
En pleine période de mue, déjà plus dans l’enfance mais pas encore à l’âge adulte, des jeunes filles et garçons, nés en RDC ou ici, ont partagé leurs émotions et expériences sur leur quotidien à Bruxelles. Un constat: la stigmatisation dont ils souffrent tous agit comme ciment identitaire.
Le lingala ?… facile !
Pascal Peerboom avec Ndelela Sembeleke
La culture du lien, fondée et entretenue par les diasporas dans leur mobilité, est devenue particulièrement visible et dynamique lorsque les migrants ont commencé à utiliser massivement les TIC. Exemple tiré de la toile: la page Facebook du Journal télévisé lingala facile.
Garder la Pôze
Nathalie Caprioli
Pôze atteint sa troisième édition, dans le cadre de la biennale Été de la photographie. Plus qu’un concours, le projet a pris du relief social, grâce surtout à la personnalité de son coordinateur Vincen Beeckman, jeune photographe engagé et bien connu des habitants des Marolles. Cet été, Pôze III nous donne à voir le Bruxelles africain et les Africains de Bruxelles.
Ambassadrices des femmes meurtries
Entretien avec Claire Ruhamya
En RDC, selon Human Rights Watch, 200 000 femmes et filles ont subi des violences sexuelles depuis 1998. Des souffrances insoutenables que Marie-Claire Ruhamya, psychopédagogue et coordinatrice du Forum interrégional des femmes congolaises (le FIREFEC, animé par quelque 80 bénévoles), dénonce à cor et à cris.
[Bon tuyau] RIN sur RUN 107.1
La rédaction
RIN (Programme radiophonique interculturel de la province de Namur) est diffusé dans des langues différentes, chaque dimanche de 13 à 17 heures. Son objectif est de promouvoir le dialogue interculturel, la découverte des cultures des migrants, mais aussi le regroupement des différentes associations autour d'un projet commun.