fil rss

Janvier 2011 | n° 289
Comprenne qui pourra
Consultation médicale, rendez-vous au CPAS, à l’ONE ou chez l’avocat, réunion de parents : les interprètes en milieu social courent d’un bout à l’autre de la ville pour assurer la communication entre un professionnel du secteur non marchand et la personne qui ne parle pas français ou trop peu. Cette relation à trois s’organise selon des règles rigoureuses : neutralité, confidentialité, impartialité, non intervention, restitution objective et intégrale. Entre l’écoute et le soutien, les interprètes sont des acteurs de l’interculturalité qui, sans conteste, contribuent à favoriser l’accueil et l’intégration des étrangers.

Sommaire
[Édito] Comprenne qui pourra
Nathalie Caprioli & Jamila Zekhnini
C’est l’histoire vraie d’un patient hospitalisé à cause d’un problème respiratoire. Dans sa chambre partagée par trois autres malades, l’un d’eux se permet de fumer. Le patient qui a du mal à respirer finit par manifester vivement son désaccord. L’infirmière arrive lorsque toute cigarette est éteinte. Elle prête essentiellement attention au patient qui parle français, à savoir le fauteur de trouble, alors que le plaignant d’origine marocaine qui ne parvient pas à se faire comprendre par l’infirmière. La non communication doublée d’un préjugé conduit à une situation invraisemblable: l’infirmière déduit que ce monsieur, forcément musulman, cherche à empêcher le fumeur de pécher!
Une phase nécessaire à l’intégration
Simon de Brouwer & Catherine Elias
En quoi consiste l’interprétariat en milieu social? Comme ce métier n’est pas encore reconnu en Communauté française et qu’il n’existe aucune formation qualifiante, le SeTIS Bxl (Service de traduction et d’interprétariat en milieu social bruxellois) a mis sur pied, depuis 2001, un programme de formations pour ses interprètes. Profil d’une fonction indispensable dans toute société multiculturelle.
Transmission accomplie
Entretien avec Natella et Refika
Assurer une communication entre un bénéficiaire et un utilisateur, comme s’ils parlaient la même langue, telle est la mission d’un interprète en milieu social. Une mission qui relève du périlleux tant les capacités à mobiliser sont nombreuses. Les domaines d’intervention sont variés et la capacité à travailler en complémentarité avec d’autres professionnels est fondamentale. Natella et Refika, interprètes depuis quelques années (au SeTIS Bxl) nous livrent quelques facettes de ce métier riche, prenant et utile.
Trouver les mots, et non les traduire
Annie Lamoureux
Dans les années 1990, Annie Lamoureux est partie vivre six ans à Hamburg. Elle a connu de près la difficulté de vouloir parler une langue mais de ne pas pouvoir. Elle a vécu cette impuissance à vouloir être soi sans parvenir à s’affirmer. D’où sa solide motivation à s’impliquer dans le Pôle Participation sociale et citoyenne au CPAS de Schaerbeek, un projet qui comprend une cellule Apprentisage des langues.
Le plus heureux de la planète
Entretien avec Ouafila El Aisati et Hussein Shiboon
La fibre militante de Hussein Shiboon vibre: s’il accepte de témoigner c’est plus pour raconter à quel point les prestations des interprètes en milieu social, de haute qualité professionnelle, lui ont été d’un grand secours et devraient recevoir le soutien mérité des politiques; et moins pour retracer les étapes de sa vie de Syrie en Belgique, dont il préfère souvent en oublier les plus douloureuses.
À la croisée des services
Entretien avec Malika Bouzinab
Quel rôle un médiateur interculturel peut-il précisément jouer dans une structure hospitalière? Quel “plus” pour un patient, pour le personnel soignant et pour la collectivité humaine? Malika Bouzinab est médiatrice interculturelle au CHU Brugmann. Elle y assure de nombreuses missions qu’elle illustre à partir d'exemples quelque peu inouïs.
Accompagnement multiculturel de patients étrangers
J. Maccioni, A. Etienne, A. Efira
Après avoir évalué les difficultés des soignants d’une unité d’hémato-oncologie dans leur prise en charge de patients allochtones, un projet d’accompagnement multiculturel à ensuite été initié afin de fournir des outils aux soignants. Les actions menées passent notamment par l’interprétariat, la médiation interculturelle, les formations et l’information. Elles semblent avoir amélioré la perception des soignants quant à ces prises en charge.
[Reportage Istanbul] Deux mondes, une planète
Nathalie Caprioli & Minhac Çelik
Fin septembre 2010, la plupart des médias turcs ont couvert le même événement à Tophane. Dans cette partie historique et populaire d’Istanbul, côté européen, plusieurs douzaines d’hommes ont attaqué à coups de bâton et d’aérosol la galerie d’art DEPO, le soir du vernissage d’une exposition. Qui étaient ces hommes? Quelle mouche les a piqués ? Pour les uns, ces heurts traduisent les tensions latentes entre des conservateurs, incluant des musulmans dévots, et des élites modernistes. Pour les autres, les raisons sont plus compliquées: ils en appellent aux transformations urbaines, à la gentrification et au fossé socio économique qui se creuse.
[Migrants] Délit de solidarité
France Malchair
En 2007, un ressortissant français est condamné à une amende pour avoir hébergé sa fille et son mari à son domicile, en raison du fait que ce dernier était en situation irrégulière. En 2009, une ressortissante française est poursuivie puis relaxée pour avoir hébergé quelques semaines un mineur afghan en toute connaissance de son statut illégal, et pour avoir entrepris des démarches en vue de sa prise en charge institutionnelle. Des actes de solidarité envers les migrants en situation illégale, une infraction à la loi ?