fil rss

Juin 2012 | n° 304
Chiche !
Notre tournée des résistances et alternatives au modèle de développement hypnotisé par la "sorcellerie capitaliste" passe par la valorisation des compétences interculturelles de migrants "ici" et "là-bas", le droit à la ville pour tous, la récolte de carottes et de cohésion sociale dans les potagers urbains.

Sommaire
[Édito] Chiche !
Marc André
Embarqués sur une sorte de Titanic toujours plus privatisé et dérégulé, nous dérivons selon la météo sauvage des flux financiers. Nous subissons collectivement les effets collatéraux d’un modèle de développement basé sur la compétition, le profit, la spéculation financière et le productivisme effréné. Des mondes culturels et des écosystèmes entiers sont détruits au passage.
Bricabracologie rebelle : sens et non-sens
Erik Rydberg
Ébullitions populaires aux quatre coins des pays industrialisés. Éléments moteurs : politiques de paupérisation et, posé en système, inégalitarisme arrogant. Cela mène où ? Quelques réflexions critiques sur les idées qui guident les résistances actuelles.
Vraiment complexe, le développement ?
Chafik Allal & Guillermo Kozlowski
L'idée centrale du développement voulait, à l’origine, qu'étant plus avancé, et fort de la connaissance de la succession des étapes, le Nord pouvait accélérer ou bien aider à accélérer le processus dans les autres continents. Or, bien entendu, le développement du Nord ne s'est pas déroulé ainsi : personne n'avait modélisé la révolution industrielle ou le système capitaliste avant de les réaliser.
[+] Vraiment complexe, le développement ?
Chafik Allal & Guillermo Kozlowski
 
SUPPLÉMENT AU DOSSIER
 
L'idée centrale du développement voulait, à l’origine, qu'étant plus avancé, et fort de la connaissance de la succession des étapes, le Nord pouvait accélérer ou bien aider à accélérer le processus dans les autres continents. Or, bien entendu, le développement du Nord ne s'est pas déroulé ainsi : personne n'avait modélisé la révolution industrielle ou le système capitaliste avant de les réaliser.
Article en supplément au dossier
Pratiques de codéveloppement
Entretien avec Altay Manço
Le codéveloppement : une autre façon de concevoir la coopération au développement ? Altay Manço, docteur en psychologie et directeur scientifique de l’Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM), illustre dans quelle mesure le codéveloppement participe à la valorisation des compétences interculturelles de migrants, "ici" et "là-bas".
Le droit à la ville pour tous
Entretien avec Isabelle Pauthier
L’Atelier de recherche et d’action urbaines (ARAU) plaide pour une ville habitée et habitable. Son équipe de sept personnes, dont trois se consacrent à l’urbanisme et deux à l’organisation de visites guidées, utilise principalement des outils de participation que sont l’enquête publique et la commission de concertation, pour lancer le débat sur la ville dans l’arène politique. L’ARAU défend une participation formelle qui permet d’analyser, de critiquer et d’amender des demandes de permis d’urbanisme, publics ou privés, des projets de plans et des projets d’aménagement de l’espace public. Isabelle Pauthier, sa directrice depuis quatorze ans, relate la tradition contestataire de l’ARAU, et décrit le système de concertation.
Jorsala, une expérience qui mène au questionnement
Marie Peltier et Sébastien de Fooz
Le projet Jorsala propose le vécu comme levier de questionnement fondamental : comment devenir acteur de dialogue afin de nous (re)situer en notre humanité profonde, (re)donner sens à nos exigences partagées et être porteurs de paix ?
Agroécologie sociale
Patrick Veillard
Ce pourrait être l’objet d’une question de jeu télévisé ou de Trivial Pursuit : qu’est-ce que l’agroécologie ? Question difficile, qui risque de vous faire rater le camembert tant convoité. Car malgré une popularité croissante, l’agroécologie reste une notion relativement peu connue et difficile à cerner.
Le Début d’une utopie
Entretien avec Antoine Sterling
Après des études de biologie et deux ans et demi de voyages-rencontres-formations en France, en Espagne, au Maroc, au Portugal, Antoine Sterling (27 ans) travaille depuis 2010 dans l’asbl le Début des Haricots. Parmi les activités de l’asbl, il suit le projet des potagers collectifs (une quarantaine à Bruxelles) et s'intéresse de près au développement d'une agriculture urbaine renouant le contact entre les agriculteurs et les consommateurs.
Homme de l’ombre
Entretien avec Hocine Cherifi
A 84 ans, Hocine Cherifi reste un homme de l’ombre. Non seulement parce qu’il a travaillé dans les entrailles de la terre comme mineur pendant toute sa jeunesse, mais surtout parce que, dès 1948, il a milité, en France puis en Belgique, pour une Algérie indépendante. Ce n’est qu’au début des années 2000 qu’il a reçu pour toute reconnaissance de l’Etat algérien une médaille, assortie d’un abonnement gratuit aux transports publics du pays… la plupart privatisés ! Par devoir de mémoire, sa fille Ghazela a souhaité le sortir de l’ombre et faire connaître son engagement, un "gène" qu’elle semble avoir hérité. Voici quelques souvenirs du père à sa fille.
débutprécédent12suivant fin