fil rss

Décembre 2012 | n° 308
Apocalypse, non peut-être!
Des prophètes et oracles d’ici et d’ailleurs électrisent la fin d’année 2012. Dans ces délires alimentés par Internet, il ne faudrait pas confondre fin du Monde et fin d’un modèle... Pour sortir des présages du pire annoncés tant de fois déjà, nous avons invité des astronomes, paléoanthropologue, historienne, sociologue, physicien à décliner ce temps qui passe et qui nous engage dans l’avenir.

Sommaire
[Édito] Apocalypse, non peut-être !
Nathalie Caprioli
Des prophètes et oracles d’ici et d’ailleurs électrisent notre fin d’année. Dans ces délires alimentés par Internet, il ne faudraitpas confondre fin du Monde et fin d’un modèle...
Les gourous de la fin permanente, toujours recommencée
Jean Blairon
L'actualité de cette fin d'année est riche en frissons d'autant plus forts qu'ils jouent à se ressentir comme définitifs, jusqu'à la fois suivante. La revue Horoscope anticipe ainsi déjà, dans son numéro de novembre, la prochaine échéance : "2013, L'année du chiffre maudit – Signe par signe, ceux qui vont s'en sortir... et les autres !".
Les calendriers Mayas et le "phénomène 2012"
Sylvie Peperstraete
Livres, conférences, sites internet, émissions de télévision et même grandes productions hollywoodiennes le clament haut et fort : les anciens Mayas auraient prédit la fin du monde pour le 21 décembre 2012. Qu’en est-il réellement ? Alors que la date fatidique se rapproche à grands pas, il est utile de faire le point sur la question, en nous appuyant sur la littérature et les données épigraphiques les plus récentes.
La fin du monde reviendra
Safet Kryemadhi
La fin du monde n’a pas eu lieu. Heureux dénouement. Elle pourra ainsi être prédite longtemps encore et allonger la liste des quelques cent quatre-vingt-trois apocalypses avortées que l’historien Luc Mary a répertoriées depuis la chute de l’empire romain. Comme si le mythe de la fin du monde puisait sa vigueur dans son inaccomplissement.
Temps et Préhistoire
Marcel Otte
Les tentatives d’emprise sur le temps se manifestent sous une forme très matérielle et de façon innombrable. Les calendriers sont fondés sur les mouvements solaires au néolithique, lorsque les sociétés sédentaires dépendaient de cycles saisonniers pour leur production agricole : les mégalithes sont "orientés" au sens étroit du terme. Mais au paléolithique, immense période dominée par la récolte et la chasse, les calendriers se fondent sur les mouvements lunaires, mieux adaptés à une vie nomade, ils sont portatifs, marqués sur des plaquettes légères de bois ou d’os. Nos actuels calendriers condensent les rythmes des deux astres à la fois.
Apports historiques et genèse du calendrier grégorien
Emile Biémont
Notre calendrier grégorien, qui dans sa forme actuelle remonte à la fin du XVIe siècle, a été influencé par des apports successifs des civilisations babylonienne, hébraïque, égyptienne, grecque et romaine. Ce système de décompte du temps, qui est un vrai monument de l’histoire, est maintenant largement dépassé eu égard aux progrès réalisés en physique et en astronomie, mais personne ne s’étonne plus de son anachronisme ni des anomalies qui le caractérisent encore...
Les prophètes de l’apocalypse
Roger Gonze
Ils sont nombreux ceux qui, se croyant visionnaires inspirés ou après une recherche ou encore parce qu’ils y voient une source de profit, ont annoncé la venue d’événements extraordinaires. Dans certains cas, il ne s’agit ni plus ni moins que de la fin des temps. Dans d’autres, ces événements sont de portée limitée. Beaucoup sont de nature eschatologique et font allusion au Jugement dernier ou au retour de Jésus sur la Terre.
Trous noirs et délires de fin des temps
Philippe Gambron
Nous avons osé un détour par la physique qui étudie les fondements de notre Univers. L’objectif : déconstruire les impostures intellectuelles et paniques collectives qui se basent sur des postulats délirants pour crier au risque de fin du monde. L’auteur nous invite ici à remettre en question nos intuitions, voire à révolutionner notre regard sur l’univers.
Générique de fin
Massimo Bortolini
Si vous n’êtes pas nord-américain, vous n’avez rien à craindre, vous ne connaîtrez pas la Fin du Monde, ni en décembre 2012, ni jamais. Vous mourrez, cela semble certain au vu des statistiques, mais pas à cette occasion-là. C’est que la Fin du Monde semble bien réservée aux habitants de cette partie du monde. Films et séries - objets de cet article - sur la fin des Temps se passent, quasiment tous, par là-bas.
[Médias et diversité] Le sport au delà du handicap
Nora Sagra et Jean-Paul Vitry
Les jeux paralympiques sont une occasion importante pour attirer l'attention sur l’altérité. C'est à ce moment que les médias portent un regard privilégié sur les personnes porteuses d’un handicap. Si la presse quotidienne et les magazines ont l'habitude de représenter les athlètes d'une manière sensationnelle en focalisant sur le handicap, Mélanie Challe, une jeune photojournaliste, cherche à inverser la tendance.
débutprécédent12suivant fin