fil rss

Mai 2014 | n° 321
Tous aux abris !
Quels sont les moyens mis en place pour une communauté plus solidaire, dans un contexte où l’on peut se retrouver sur le carreau plus vite qu’on ne le croit ? Car le travail, surtout s’il s’agit d’un emploi précaire, ne protège plus nécessairement de la dèche. Selon l’Annuaire 2012 sur la pauvreté en Belgique, plus de 14 % de la population vit sous le seuil de pauvreté ; en clair, avec moins de 1 000 euros par mois pour une personne isolée.

Sommaire
[Édito] Tous aux abris !
Nathalie Caprioli
Daniel est sans abri. Sa photo en couverture est prise par Pathe Tal, un autre "habitant de la rue" comme lui. "Daniel, on le voit partout, il rigole, c’est chaque jour le même scénario, Samu, Pierre d’Angle, l’entraide, et tout le monde rigole."
Mendicité : contournement de la loi
Entretien avec Jacques Fierens
Selon Jacques Fierens, avocat au barreau de Bruxelles, engagé sur le terrain de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la mendicité et le vagabondage ont historiquement été appréhendés successivement par la tolérance, la répression et l’aide sociale. Qu’en est-il aujourd’hui ? Depuis la loi de 1993, ces comportements ne sont plus considérés comme des délits, mais le réflexe de répression reste bien ancré : des règlements communaux criminalisent la mendicité pour assurer le respect de l’ordre public. Une réponse sécuritaire qui interroge notre société sur sa capacité àgarantir les libertés et droits sociaux des plus démunis.
"On n’est pas des damnés de la rue"
Marion Paquet
Dans l’imaginaire collectif, l’image de la personne sans-abri varie peu : ivrogne, barbu. Sale, mendiant. Passif, affalé sur un trottoir. Mais derrière le cliché, se cache avant tout un individu, une histoire, un parcours, un avenir.
"Les riches, on les incite, les pauvres, on les contraint"
Entretien avec Patrick Italiano
Sociologue, chercheur au CLEO (Centre d’étude de l’opinion) de l’ULg depuis 25 ans, Patrick Italiano a accompagné un projet expérimental de gestion de l’errance en gare. Deux hivers successifs, il a fréquenté les SDF de la gare centrale à Bruxelles, ainsi que le service social, les commerçants, les agents Securail, le personnel de nettoyage. Il est aussi l’auteur "Du capital social à l’utilité sociale. Petite étude sur le lien social chez les personnes précarisées".
Comment changer la relation d’aide
Marion Paquet
L’aide sociale actuelle pour les personnes sans-abri est parfois trop rigide, faute de temps et de moyens notamment. C’est en tout cas le ressenti des personnes sans-abri et le constat d’associations impliquées de longue date. Celles-ci, sans vouloir remplacer l’aide sociale dont elles reconnaissent la nécessité, tentent d’offrir un service sur mesure. Du temps, les asbl en ont davantage. Elles peuvent donc se permettre plus de souplesse.
Enfants Roms et mendicité : comment les sortir de la rue ?
Maude Dominicy
"Ils ne veulent pas travailler, ils profitent de notre sécurité sociale et des subventions européennes. Ils font tous partie de réseaux. On vient les déposer et les rechercher en Mercedes. Ils refusent d’envoyer leurs enfants à l’école. Ils utilisent leurs bébés pour apitoyer les passants. Ils droguent les nouveaux nés pour qu’ils dorment toute la journée. Ils forcent les plus grands à voler. Ils viennent mendier ici pour se construire une belle villa"… Pour en finir avec ces stéréotypes contre les Roms, Maud Dominicy, responsable des droits de l’enfant, à UNICEF Belgique en appelle à une réponse sociale à la mendicité.
L’effet boomerang
Céline Brut
Romancière et femme de Lettres sénégalaise, Aminata Sow Fall est l’une des pionnières de la littérature africaine francophone. En 1980, elle remporte le Grand Prix de littérature d’Afrique noire avec "La grève des bàttu ou les déchets humains" qui dénonce l’hypocrisie de la société sénégalaise, en plein essor touristique, confrontée à une mendicité brusquement trop visible.
[Pas comme les autres] Fanon, Lumumba et d’autres, en bref
Cathy Harris
La nouvelle collection "Pensées d’hier pour demain" offre au public, jeune en particulier, de courts recueils de textes de divers acteurs qui, hier, furent au cœur de la lutte des peuples pour l'émancipation et dont, aujourd'hui, la pensée s'impose toujours comme de la plus grande actualité. Pour ceux et celles qui veulent relire ou découvrir la substance de grands discours émancipateurs.
[MICmag] Un nouveau "nous"
La rédaction
M comme migration, I comme interculturel, C comme coopération. Tout se tient et se décline dans le nouveau magazine MICmag. Son numéro 1 a été glissé comme supplément dans La Libre du 5 avril ; le prochain paraîtra samedi 14 juin. Rendez-vous chez votre libraire ou connectez-vous sur www.micmag.be!
[Bon tuyau] L’immigration en quelques clics
La rédaction
Parler d’immigration, c’est parler de sociologie, de politique, mais aussi d’histoire, d’économie. Ça n’a rien d’évident surtout quand il s’agit d’en faire comprendre les courants et concepts clés à de jeunes élèves. C’est pourquoi des étudiants de l’IHECS (Institut des Hautes Ecoles de Communication sociale) ont conçu un site web réunissant des outils pédagogiques destinés aux enseignants qui souhaitent aborder ces thèmes.