fil rss

Juin 2015 | n° 326
Police et diversité, le choc des malentendus ?
Comment certaines minorités perçoivent-elles les gens d’armes ? et réciproquement ? Qu’est-ce qui se construit dans la tête de chacun ? Et qu’est-ce qui se joue dans les face-à-face ? Pour passer des tensions et suspicions au dialogue, il faut comprendre ce que l’autre a dans le ventre, comment il fonctionne. Ce dossier explore quelques pistes et expériences en chantier.

Sommaire
[Édito] Police et diversité : le choc des malentendus ?
Nathalie Caprioli
Intégrer la diversité dans la police ne date pas d’aujourd’hui. Depuis plus de vingt ans, formateurs à l’Ecole nationale de police, intervenants du secteur associatif ou du Centre (interfédéral) pour l’égalité des chances s’y attellent. Une politique de gestion de la diversité dans les ressources humaines fait aussi partie de la culture maison depuis quinze ans. En tous cas, il existe une Cellule et une Charte Diversity… même si elles ne sont pas encore connues de tout le personnel.
 
[+] Enseigner la diversité à la police, une réflexion permanente
Alain Simon
Dans une institution comme la police, chargée de "veiller au respect et contribuer à la protection des libertés et des droits individuels, ainsi qu’au développement démocratique de la société"[1], le respect et la pratique de la diversité devraient aisément s’imposer à tous les niveaux de l’organisation.
Résignation et préjugés
Entretien
A 45 ans, Koen Geurts est le coordinateur du service Roms & Gens du voyage au sein de l’asbl Foyer. C’est suite à un séjour dans les Balkans durant la guerre de Yougoslavie (1991-1999) qu’il décide de travailler avec les Roms. Depuis douze ans, son équipe et lui-même tentent d’établir un dialogue entre les instances publiques, parmi lesquelles la police, et les Roms.
Le long cheminement de la diversité
Saïd Halimaoui
J’ai travaillé plus de 23 ans à la Police en tant que sociologue. 23 ans de cheminement progressif et continu autour d’un projet complexe portant sur "la diversité à la police". Je pose ici un regard rétrospectif sans complaisance ni préjugé, en continuant à questionner les réalités policières que j’ai apprises à connaître.
Le mode d’emploi de la diversité n’existe pas
François Henneuse
Le Centre interfédéral pour l’égalité des chances (ci-après le Centre) travaille avec la police intégrée de façon étroite depuis près de 20 ans. Cette collaboration, encadrée par une convention, se concrétise par un soutien au Service Diversité dans des projets structurels et dans le réseau diversité de la police intégrée, mais aussi et surtout par l’organisation de formations continuées.
Des Rainbow Cops formateurs
Sébastien Rondia
Rainbow Cops Belgium – LGBT-Police. Ou comment oblitérer les concepts d’orientation sexuelle et d’identité de genre dans le corps de police au profit d’une diversité identitaire et d’une valorisation des compétences ?
Le silence imposé de la servitude
Didier Van der Meeren
Plusieurs personnes sans papiers nous indiquent une augmentation des contrôles policiers dont elles font l’objet[1]. Cette progression est-elle réelle ou faisons-nous face plutôt à une variation du dispositif de contrôle social qui s’étend à de plus en plus de parties de la population ? Toutes les personnes arrêtées le 26 mai dernier au centre de Liège ont été relâchées ; alors pourquoi 7 combis de policiers et le caractère ostentatoire de ce contrôle ?
20 ans de politique du "chuuut !"
Entretien avec Hamid Benichou
Marocains = musulmans. Islam = charia… Ces lectures réductrices, renforcées par "une déferlante médiatico politique à l’œuvre depuis plus de 20 ans" : ça suffit ! Né citoyen avant de devenir policier, Hamid Benichou a un franc-parler qui ne laisse pas indifférent.
Police et jeunes : (r)établir la confiance
Ani Paitjan
Vilvoorde a sa réputation, et pas des plus reluisantes. Qualifiée de commune de délinquants, elle tente de se défaire de cette image qui lui colle à la peau. Au cœur de la ville, les relations entre certains jeunes et la police sont épineuses. Quels préjugés les uns cultivent-ils à l’égard des autres ? La commune, la police et une poignée de jeunes ont décidé de casser ces idées reçues grâce au projet Second Wave.
[+] Le pari de la Cellule Diversity
Entretien avec Isabelle Diependaele
La Cellule d’Etude du multiculturalisme créé en 1992 au sein de la Gendarmerie[1] s’est transformée, avec la réforme des Polices en 2001, en Service Egalité Diversité puis en Cellule Diversity. Depuis lors, cette Cellule travaille à deux niveaux : la gestion des ressources humaines et la formation des policiers. La commissaire Isabelle Diependaele en est responsable depuis plus de deux ans. Une équipe de cinq pour un effectif de 40 000.
 
débutprécédent12suivant fin