fil rss

Mars 2016 | n° 329
Des murs et des Hommes
"Ce n’est pas l’immigration qui menace ou appauvrit, c’est la raideur du mur et la clôture de soi", écrivaient déjà Edouart Glissant et Patrick Chamoiseau en 2007. A l’heure où les murs se multiplient, dans l’espace et dans nos têtes, que faire pour les déconstruire ? Que construire à leur place ?

Sommaire
[Édito] Des murs et des Hommes
Ani Paitjan
A travers son tableau "Après les murs", repris ici en couverture, l’artiste Akram Haïssoufi dépeint l’angoisse de migrants qu’il a rencontrés dans les rues de Bruxelles. Son travail fait écho à ce dossier consacré aux murs qui se forgent symboliquement, dans les esprits, et physiquement, le long des frontières européennes ou dans les espaces publics. D’origine marocaine, le peintre est arrivé en Belgique il y a deux ans et a lui aussi connu les lignes rouges qui se tracent en limites entre "eux" et "nous". Il explique ici ce qui l’a amené à créer cette œuvre.
Les frontières : entre contact et rupture
Catherine Wihtol de Wenden
L’exposition "Frontières" au musée de l’Immigration à Paris explore notre Europe, qui cherche à la fois à ouvrir ses frontières (à l’immigration choisie, aux marchandises) et à les fermer (aux « mauvais » migrants). Au fait, qu’est-ce qu’une frontière ? Et quelle est sa pertinence aujourd’hui ? Des pistes avec Catherine Wihtol de Wenden, une des commissaires de l’exposition.
La cruelle ambivalence des murs
François De Smet
Depuis l’été 2015, un nombre considérable de murs se sont élevés aux frontières de l’Europe, ainsi qu’en son sein même. Certains pays se barricadent tandis que d’autres réinstallent des contrôles à leurs frontières, mettant en péril ce qu’on pensait être les acquis des accords de Schengen.
Calais : scène politique entre quatre murs
Anaïs Carton
A Calais, l’occupation du ferry Spirit of Britain par des migrants le 23 janvier 2016 opère une rupture avec les seules réponses humanitaires et sécuritaires de l’Etat à la situation migratoire dans cette région. Les migrants construisent un véritable discours politique et se mobilisent pour ce qui est un principe universel selon eux : la liberté de circulation. Début mars, l’évacuation du « bidonville de Calais » et le rétablissement des contrôles aux frontières entre la France et la Belgique indiquent un durcissement envers les migrants.
Entre le mur de Dublin et le mur de Khartoum. Les Terres du Milieu
Germano Garatto
Une partie importante de l’Humanité migrante se trouve dans les Terres du Milieu, entre deux murailles. Ce sont des personnes - hommes et femmes, adultes et enfants, parfois des vieux - qui ont malgré tout réussi à contourner un premier mur qui les retenait prisonniers d’une situation insoutenable dans leur pays. Au moment de partir, ils savaient que d’autres murs les attendaient.
Sans abri et bien lotis, rencontrez-vous !
Ani Paitjan
La pauvreté gène, la pauvreté effraie. Pour contrer le problème, les villes s’arment de grillages et de barres afin de faire reculer les SDF. DoucheFLUX, l’association qui vient en aide aux personnes en situation précaire, préfère décrasser les préjugés et les appréhensions à coup de savonnette !
Le Noir et le Blanc imaginaires
Joseph Gatugu
Dans une optique éthique, la présente réflexion ambitionne de libérer les imaginaires encombrés d’idées reçues pour affirmer une commune humanité à tous les êtres humains, Blancs et Noirs en l’occurrence, fondement nécessaire d’un meilleur vivre ensemble.
La ville est nulle sans bulles
Nathalie Caprioli
Nom : MURS MURS. Description : j’ai cru voir une bulle géante transparente. Localisation : à Bruxelles, en plein désert culturel, là où on s’y attend le moins. Raison d’être : dépasser les frontières physiques et symboliques.
[d’ici et d’ailleurs] Homme de lettres, dézingueur de clichés
Entretien Safet Kryemadhi
Depuis 2013, Safet Kryemadhi signe un livre par an sur l’Albanie, le pays de son père. Monothématique ? Certainement. Mais surtout ouvert à la rencontre des cultures et attaché à déconstruire, à sa façon, des préjugés aussi coriaces que caricaturaux. Causerie autour de son troisième livre, une anthologie de "Légendes, fables et contes albanais".
[Recherche] Féminismes transnationaux ? [1/2]
Seyma Gelen
Dans un monde globalisé fait d’échanges transnationaux et de transferts d’idées, le féminisme est-il toujours une question nationale ? Entre hier et aujourd’hui, entre Turquie et Belgique, où en sommes-nous aujourd’hui ? Quels liens les mouvements féministes ont-ils tissé entre eux et avec la politique ?
débutprécédent12suivant fin