fil rss

Septembre 2016 | n° 332
Une école inclusive
L’école inclusive n’est rien d’autre qu’une école où tous parlent à tous, où chacun, d’où qu’il vienne, quoi qu’il fasse, peut valoriser ses compétences personnelles et professionnelles au service du groupe. Elle permet de respecter les diversités sans s’enfermer dans une conception communautariste.

Sommaire
[Édito] Une école inclusive
Altay Manço
Les difficultés touchant les jeunes de l’immigration et de milieux défavorisés constituent une problématique brûlante. Les analyses montrent l’existence d’exclusions hypothéquant l’insertion. Cela déstabilise aussi les établissements scolaires et décourage les équipes éducatives. Cette problématique est complexe et les solutions classiques, normatives et moralisatrices montrent peu d’efficacité. À l’inverse, des projets alternatifs d’inclusion voient le jour et apportent des changements favorables pour chacun. Aussi, plutôt que d’aborder de face la question des discriminations ou des exclusions dans le monde de l’enseignement, il semble important de renverser la problématique et de s’intéresser à l’inclusion sociale au sein du système scolaire.
L’art de tout enseigner à tous
Nicolas Dittmar
L’éducation interculturelle comme grande didactique, ou l’art de tout enseigner à tous, renvoie à une utopie qui tend à la coexistence pacifique des cultures et des nations, et marque déjà l’existence d’un projet interculturel comme fondement de notre civilisation.
Une exigence sociale que l’école se donne à elle-même
B.Humbeeck et W.Lahaye
Comment mettre l’école à portée de tous et faire de l’institution scolaire un espace de développement individuel et collectif au sein duquel chacun est mis en mesure de se réaliser personnellement tout en tenant compte des intérêts communs qui se manifestent au sein du groupe ? C’est là tout l’enjeu du "vivre ensemble" dont l’école devient, à travers le projet de prévention des violences visibles et invisibles que nous menons, le principal laboratoire.
Tandem
Claudine Kefer
Nous sommes enseignants en Haute École, engagés dans la formation d’enseignants, et notre intention est de tenter d’enrayer très tôt les discriminations négatives envers les élèves. Notre dispositif démarre lorsque les étudiants sont en 2e année d’études. Chaque étudiant est responsable d’un ou deux élèves avec qui il formera un tandem d’apprentissage.
Ecole inclusive et Pacte d’excellence : même combat ?
Johanna de Villers
Le Pacte pour un Enseignement d’Excellence en Fédération Wallonie-Bruxelles a été inauguré en janvier 2015. Conçu comme une large consultation, il est supposé aboutir pour l’automne 2016 à une définition des nouveaux objectifs et missions de l’école du 21e siècle. Mais le projet d’une école inclusive est-il au menu de ces rencontres ?
La voie de Nils Holgersson
Abdelkrim Bouhout
Comment réhabiliter l’utopie face à la morosité ambiante ? Si l’utopie désigne l’espace imaginal "d’un autre monde possible", tâchons de le penser littérairement ou du moins, inspirons-nous des classiques de la littérature pour trouver une voie d’émancipation aux jeunes. Trois voies littéraires d’émancipation : le débauché, le fataliste, le contemplatif
[Analyse] Néofondamentalisme et postmodernité
Stefano Guida
Dans le débat actuel sur les nouvelles formes de fondamentalisme, surinvesti par des lectures géopolitiques et psychanalytiques, cet article propose une approche sociologique qui pourrait se révéler pertinente pour la lisibilité de cette problématique.
[+] Néo-fondamentalisme et postmodernité
Stefano Guida
Supplément au dossier
 
Avant propos :
Cet article a pour visée d’opérer un recentrage théorique dans le cadre de l’analyse des nouvelles formes de fondamentalisme.
Nous voudrions précisément encourager une approche à caractère pluridisciplinaire qui semble faire défaut dans le débat actuel, surinvesti par des lectures géopolitiques et psychanalytiques. L’idée étant de proposer une approche sociologique qui pourrait se révéler pertinente pour la lisibilité de cette problématique.
Face à un phénomène protéiforme, d’une extrême complexité, qui s’apparente à un « fait social total » (Mauss,1983), nous nous devons de (re)interroger notre société de manière profonde et essayer ainsi de sortir, selon la formule de Marcuse (1968), de l’univers du discours clos, qui semble aujourd’hui prédominer.
Il n’est absolument pas question de considérer les éléments d’analyse mobilisés comme étant définitifs et exhaustifs ni de tomber dans le piège d’une lecture teleologico-sociologique, portée par le mythe facile d’un « destin social », qui serait consubstantiel à certaines trajectoires individuelles et collectives.
Notre analyse, au contraire, vise à mettre en exergue une pluralité de déterminants, ancrés dans des sphères fortement éloignées, qui en se rencontrant, mais serait-il plus opportun de dire, en s’entrechoquant, font émerger de nouvelles formes identitaires, qui comme nous le verrons, sont au cœur de notre réflexion.
[Rencontre] C’est l’histoire d’un roi devenu esclave
Entretien avec Sophie Clerfayt
Dans son spectacle Perles de liberté, Sophie Clerfayt nous raconte la légende de Galanga, roi au bord du Fleuve Congo devenu l’esclave Chico Rey au Brésil. La conteuse y détaille les conditions d’esclavage. Avec l’Agenda interculturel, elle revient sur 400 ans d’une histoire toujours tabou.
[Incontournable] HomoMigratus, plus actuel que jamais
La rédaction
Une exposition à ne pas manquer au musée de la Vie wallonne à Liège : "HomoMigratus. Comprendre les migrations humaines" du 19e siècle à nos jours. Les deux pieds dans l’actualité de la dite "crise des migrants", les concepteurs questionnent les préjugés, amalgames et politiques d’accueil à l’échelle wallonne et européenne. Entrée libre et liberté de circulation ! Jusqu'au 11 décembre.
débutprécédent12suivant fin