fil rss

Décembre 2018 | n° 344
Tout le monde à table !
Les prescrits alimentaires d’une communauté servent entre autres à renforcer sa cohésion, à affirmer une identité, à se distinguer. Le manger ensemble peut donc rassembler et séparer tout à la fois. Alors, comment manger ensemble dans notre société multiculturelle ?

Sommaire
[Édito] Nourriture qui rassemble, nourriture qui sépare
François Braem
Les prescrits alimentaires d’une communauté servent entre autres à renforcer sa cohésion, à affirmer une identité, à se distinguer. Le manger ensemble peut donc rassembler et séparer tout à la fois. Alors, comment manger ensemble dans notre société multiculturelle ?
Tabous alimentaires et identités
Xavière Remacle
Les prescrits alimentaires d’une communauté servent entre autres à renforcer la cohésion d’un groupe, à affirmer son identité, à se distinguer. Dans nos sociétés multiculturelles, le rapport de force qu’ils peuvent générer provoque parfois des malaises : en effet, quel groupe devra céder face aux prescrits des autres ? Une question qui en entraîne une autre : la convivialité ne passe-t-elle que par la bouche ?
Une question de dignité
Entretien avec Thomas Gergely
Thomas Gergely, directeur de l’Institut d’études du judaïsme à l’ULB, où il enseigne l’histoire et la culture juives, décode la portée éthique et pédagogique des prescrits alimentaires dans le judaïsme. Des prescrits issus de la Thora et du Talmud, permanents et pourtant adaptables.
L’invention de la cuisine casher créole
Anny Bloch
Rien ne permettait de penser que serait élaborée une cuisine casher créole à la Nouvelle Orléans, ville dans laquelle la cuisine créole, issue de métissages culinaires inventée à la fin du XIXe siècle, est un enjeu constant d’échanges sociaux et de réaffirmations identitaires. Et pourtant…
Christianisme et alimentation Un homme-Dieu, Agneau du sacrifice
François Braem
S’agissant des prescrits alimentaires en vigueur dans le christianisme, examinons en quoi cette religion inaugure une rupture par rapport à la notion traditionnelle de sacrifice. Mais sans perdre de vue pour autant l’évolution de ces normes prescrites par l’Eglise de ses origines jusqu’à nos jours où les prescrits alimentaires chrétiens ont largement perdu de leur caractère contraignant. Quelles sont les raisons de cet estompement des normes ?
Le Coran: une voie de sortie de l’hypertrophie du halal ? Michaël Privot
Michaël Privot
A la fin des années 1930, après plus d’une décennie de chevauchées dans la péninsule Arabique, l’explorateur anglais W. Thesiger (1910-2003) remarquait avec son implacable sens de l’observation que « la définition du licite et de l’interdit varie selon les lieux et n’obéit généralement pas aux lois de la raison ».
Cantines scolaires : l’option de la transparence
François Braem
Prendre pleinement en compte les normes et prescrits religieux en matière alimentaire ainsi que le respect des choix individuels des élèves suppose une révision de la manière de concevoir les menus scolaires. Mais uniquement en admettant d’emblée que la liberté des uns ne pourra en aucune manière brider celle des autres.
[+] Christianisme et alimentation. Un homme-Dieu, Agneau du sacrifice
François Braem
Supplément au dossier
 
S’agissant des prescrits alimentaires en vigueur dans le christianisme, nous allons tenter d’examiner en quoi cette religion inaugure une rupture par rapport à la notion traditionnelle de sacrifice. Mais sans perdre de vue pour autant l’évolution de ces normes prescrites par l’Eglise de ses origines jusqu’à nos jours. Au temps présent, les prescrits alimentaires chrétiens ont largement perdu de leur caractère contraignant, et nous essayerons également de mieux comprendre les raisons de cet estompement des normes.
Ça ne va pas de soi
Nathalie Caprioli
Le partage d’un repas, s’il ne suffit pas pour approfondir un dialogue interculturel, nous apprend autant sur l’autre que sur nous – un besoin jamais rassasié dans notre société multiculturelle. Illustration à travers divers événements menés à Molenbeek, Bruxelles et Saint-Gilles, qui démontrent combien la demande existe, et combien le moindre faux pas peut bloquer les bonnes intentions. Terrain sensible.
Fédérateur ou communautarisant ?
Sarah De Grootte
A l'heure de la multiculturalité et du vivre ensemble, judaïsme, christianisme, et islam sont invités à la même table afin de mieux appréhender le rapport entretenu par chacun des grands cultes monothéistes à l'alimentation et analyser la manière dont le contexte néolibéral actuel accueille ces prescrits religieux.
débutprécédent12suivant fin