fil rss

Avril 2009 | n° 272
Y a plus de jeunesses

Entre fantasme et réalité, les représentations de certaines jeunesses jouent sur les peurs et le sentiment d’insécurité du monde des adultes. Mais cette stigmatisation nous fait trop vite oublier que les jeunes sont eux-mêmes parmi les premières victimes de la violence et du marasme économique. Les jeunes, face aux incertitudes de leur âge, s’interrogent sur leur place et leur utilité dans une société aux prises avec ses démons et plus préoccupée par son train de vie menacé.


Sommaire
Mon premier sous-marin
Nathalie Caprioli

Donner une image positive de la science et de l’apprentissage, développer l’estime de soi, changer le regard d’instituteurs sur des enfants, veiller à la mixité sociale et culturelle: voilà en quelques mots clés les objectifs de La Scientothèque, association qui organise des activités extra scolaires pour les jeunes entre huit et douze ans.

Caddies solidaires: des bâtons dans les roues
Nathalie Caprioli

 ceci est un essais

► bonus :article
[Édito] Y a plus de jeunesse
Loubna Ben Yaacoub

Non, le CBAI ne surfe pas sur la vague érotique. Mais il est vrai que la photo de couverture mérite quelques commentaires. Elle provient d’une exposition réalisée par des étudiants de la Cambre sur le thème de la “jeunesse désenchantée?”

Menaçants / menacés
Carla Nagels

Entretien

 

Questionner la responsabilité citoyenne des jeunes, c’est aussi se demander quelle place les adultes leur réserve dans la société. Lutte de pouvoir intergénérationnelle, emploi, scolarité: Carla Nagels, criminologue à l’ULB, met le doigt sur des nœuds politiques.

Mais qui sont-ils?
Loubna Ben Yaacoub

D’emblée, nous parlerons de jeunesses au pluriel qui cohabitent dans des “univers parallèles”. Entre l’allongement de la durée de la jeunesse et ses représentations sociales, comment trouver sa place d’adulte dans une société vieillissante (sauf à Bruxelles) et où l’emploi est de moins en moins un levier d’intégration?

Sens et appartenance
Tamimount Essaïdi

Entretien

 

En octobre 2007, dans les rues de Schaerbeek, quelques centaines de jeunes ont manifesté, pour certains avec violence, leur identité nationale, voire nationaliste turque - sous l’œil interloqué et inquiet des politiques et des travailleurs sociaux. Pour mieux comprendre comment des jeunes peuvent en arriver là, où ils puisent leurs références identitaires et comment ils les combinent dans la construction de leur identité, Tamimount Essaïdi, l’échevine de l’Intégration sociale, a commandé une recherche action auprès d’Ural Manço, sociologue aux Facultés universitaires Saint-Louis. Premiers commentaires sur cette recherche encore en cours à ce jour.

Déchets à traiter
Bernard De Vos

Entretien

"Technicien de surface des questions jeunesse”. Voilà comment Bernard De Vos, délégué général aux droits de l’enfant, se définit. Non par défaitisme amer, mais pour souligner combien les moyens, et parfois les volontés, sont dérisoires pour répondre aux besoins des jeunes, notamment en matière de scolarité, de travail et de gestion du temps libre, et pour nourrir leur maturité sociale, citoyenne et intellectuelle.

Bondy Blog
Fouzia Othman

Entretien

Novembre 2005. Les médias français parlent de semaine brûlante et de banlieues qui explosent, notamment à Bondy, en Seine-Saint-Denis, dans la banlieue nord-est de Paris. Un groupe de jeunes, encadré par un journaliste suisse, décide de répondre aux images négatives et par trop simplistes véhiculées par des médias, en particulier la télévision. Ils créent leur blog qui fera des émules à Marseille, Lyon, Lausanne, et même Dakar. Objectif: changer la vision que les journalistes portent sur les jeunes. Rencontre avec Fouzia Othman, correspondante locale à Lyon.

Se mettre d'accord sur les désaccords: La voix du bourgmestre
Entretien avec Vincent De Wolf

Vincent De Wolf, bourgmestre [MR] d’Etterbeek depuis 1992

Narcisse démasqué!
Marc André

En 1979, le sociologue américain Christopher Lasch publiait un essai qui est aujourd’hui une référence [1]. Cet ouvrage intitulé “La culture du narcissisme” décrit, très minutieusement, les mutations culturelles qui ont progressivement abouti à la production d’individus affligés d’un rapport pathologique à eux-mêmes, de moins en moins capables de vivre les inconforts et les “frottements” parfois conflictuels de toute sociabilité.

débutprécédent12suivant fin