fil rss

Recherche

Entrez vos critères de recherche ci-dessous.

Un bon travailleur est un bon travailleur
Diversité Actualités 23/03/2016 10:03 Imprimer Réagir
Un bon travailleur est un bon travailleur
De plus en plus de personnes issues de l’immigration disposent de compétences professionnelles de qualité et diversifiées qui peuvent aider votre entreprise ou votre organisation. Pourtant, elles restent sous-représentées sur le marché de l’emploi. Il est temps de recruter ces talents inutilisés.
 
Le 21 mars dernier, la secrétaire d'État à l’Égalité des chances et à la Lutte contre la pauvreté Elke Sleurs, ORBIT et Pax Christi Wallonie-Bruxelles, avec l'expertise du CBAI, ont lancé la campagne Un bon travailleur est un bon travailleur.
 
Cette campagne vise à renforcer les capacités des employeurs à atteindre et embaucher également des travailleurs compétents issus de l’immigration. Dans le cadre de cette campagne, une journée de consultance gratuite est offerte, aux PME et organisations d’économie sociale qui souhaitent améliorer leurs procédures de recrutement.

Un environnement de travail prônant la diversité et résolument tourné vers l’avenir commence par une bonne procédure de recrutement. Le contenu et la formulation des offres d’emploi, les canaux par lesquels ces offres d’emploi sont diffusées et le premier contact entre l'entreprise et le candidat sont autant de filtres qui ont – souvent inconsciemment – comme effet que les demandeurs d’emploi issus de l’immigration ont moins de chances d’être embauchés.

"75 % des PME ne disposeraient pas d’un service de RH bien développé », explique la secrétaire d’État, Elke Sleurs. « C’est la raison pour laquelle elles n'ont pas vraiment le temps d'examiner de plus près leurs procédures de recrutement en vue de les optimiser. Grâce à la consultance offerte dans le cadre de la campagne Un bon travailleur est un bon travailleur, les PME et les organisations d’économie sociale ont l'occasion de continuer à professionnaliser leurs processus de recrutement de façon accessible. Nous créons ainsi une situation gagnant-gagnant pour les personnes issues de l’immigration et pour les entreprises."
 
"Lorsque le monde du travail embrasse la diversité, les entreprises et la société tout entière en profitent. Les « baby-boomers » prendront bientôt leur retraite. Il est donc grand temps de miser sur le recrutement de tous les effectifs disponibles. Actuellement, nous remarquons que bien des offres d’emploi ne trouvent pas preneurs. Et ce, alors qu’il y a de plus en plus de personnes issues de l’immigration qui disposent d’excellentes et multiples compétences professionnelles". (Thomas Peeters, responsable du projet pour l’asbl ORBIT)
 
La distance au marché de l’emploi demeure importante : en Belgique, en 2014, 68 % des Belges en âge de travailler (20-64 ans) avaient un emploi, par rapport à 40 % des citoyens non-UE en Belgique.

Par le biais de la campagne Un bon travailleur est un bon travailleur, Pax Christi Wallonie-Bruxelles et ORBIT veulent inciter les employeurs à faire la différence. Les deux asbl ont élaboré cette approche visant un taux de participation plus élevé des personnes issues de l'immigration sur le marché du travail en concertation avec des organisations patronales, des médiateurs du travail, des organisations promouvant la diversité et des travailleurs issus de l’immigration. Ce projet est financé par la secrétaire d’État à la Lutte contre la pauvreté et à l’Égalité des chances, Elke Sleurs.

Visitez le site de la campagne. Les PME et les organisations d’économie sociale peuvent également s’y inscrire pour bénéficier d’une journée de consultance gratuite.