Politiques de Cohésion sociale et d'accueil des primo-arrivants
Rapports Actualités 01/04/2019 15:04 Imprimer Réagir
Politiques de Cohésion sociale et d'accueil des primo-arrivants
Les rapports du Centre Régional d’Appui à la cohésion sociale (CRAcs) du CBAI sont accessibles  !
 
Le CRAcs a la mission d’accompagner et d’évaluer l’application de deux dispositifs : le décret concernant l’accueil des personnes primo-arrivantes et le décret relatif à la cohésion sociale.
 
En 2018, trois rapports ont été publiés.
 
Le rapport relatif au parcours d’accueil pour primo-arrivants porte sur les pratiques d’accompagnement dans les bureaux d’accueil, et plus particulièrement sur l’articulation entre ces pratiques et les pratiques d’orientation. Si ces composantes du parcours d’accueil sont sans doute celles sur lesquelles les textes législatifs et administratifs s’étendent le moins, il s’agit néanmoins du cœur du travail des accompagnateurs sociaux et d’une aide indispensable pour bien des bénéficiaires. Mais comment ne pas aller trop loin en matière d’accompagnement ? Quelles sont les conditions dans lesquelles se met en œuvre ce travail ? Quels sont les éléments extérieurs qui viennent influencer les pratiques ? Comment articuler accompagnement social et construction de l’autonomie ?
Autant de questions abordées par ce rapport, réalisé au terme d’un important travail d’observation dans les bureaux d’accueil.
 
Le rapport 2018 relatif à la Cohésion sociale se divise en trois parties. Dans la première partie, le CRAcs situe sa démarche d’évaluation. Il s’agit d’identifier quels sont les registres, les finalités et la temporalité des pratiques d’évaluation que le CRAcs mobilise dans le cadre du mandat qui lui a été confié par le Collège de la Cocof. La deuxième partie du rapport s’est penché sur la question de la « mixité sociale » au sein des actions soutenues dans le cadre de la priorité « Soutien et accompagnement à la scolarité ». La troisième partie du rapport évalue la récente réforme du code d’accès à la nationalité et ses effets sur le travail réalisé par les opérateurs de la priorité « Citoyenneté interculturelle ».
 
Enfin, le CRAcs a également publié un rapport thématique consacré au « fait associatif paracommunal dans le dispositif de la cohésion sociale ». Il est en effet souvent question, au sein de la politique publique de Cohésion sociale, des associations dites « paracommunales ». Nous avons voulu faire le point sur les questions que soulève cette catégorie associative, dont notamment quelle est l’ampleur de ce phénomène et comment le caractériser. Nous avons décidé de le publier séparément, bien que les questions méthodologiques que suscitent l’évaluation du fait paracommunal en cohésion sociale soient néanmoins abordées dans la première partie du rapport annuel CRAcs-Cohésion sociale, présenté plus haut.