fil rss

 

 

 

 

 

Dialogues interculturels

 

Initiées en 2008 à l'occasion de l'Année du Dialogue interculturel, ces rencontres thématiques sont destinées aux acteurs sociaux de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, mais aussi à tout citoyen intéressé par les problématiques abordées. Organisées à chaque fois dans un lieu différent et symbolique, elles ont pour objet d'informer, de mettre en contact les participants, de nourrir les réflexions ou encore de traiter certains sujets sous un angle différent.

 
[Mardi 13 octobre 2015 | 18:30 » 21:00]
L'héritage du silence
 

Pourquoi est-il important d’oeuvrer à un dialogue arméno-turc ici en Belgique? Comment construire des « espaces de frottements » pour mieux vivre ensemble, résolument tournés vers l’avenir mais conscients du passé?
Le Centre Bruxellois d’Action Interculturelle, en partenariat avec la Plateforme 50 et le Comité des Arméniens de Belgique, organise une rencontre entre les deux communautés à la Maison du Livre.
Cette soirée s’ouvrira avec la projection d’extraits du webdocumentaire l’Héritage du silence [2015] en présence du co-réalisateur Guillaume CLERE. Le film sera suivi de l’intervention d’Altay MANÇO (directeur scientifique de l’IRFAM - Institut de recherche, formation et action sur les migrations) et de Michel MARIAN (professeur à Sciences Po-Paris et auteur du Génocide arménien : de la mémoire outragée à la mémoire partagée, éd. Albin Michel, 2015) sur la question: Comment créer un dialogue interculturel entre Turcs et Arméniens appartenant aux
différentes vagues d’immigration en Belgique?
 
Lieu : Maison du livre - rue de Rome 24 - 1060 Bruxelless
Entrée gratuite, réservation souhaitée: Pina Manzella - 02/289 70 54
Infos: 02/289 70 67 - info@cbai.be
 
 
[Mercredi 3 avril 2013 | 16:30 » 20:00]
Roms de Bruxelles
 

On les connaît peu ou pas du tout, à part bien sûr les musiciens du métro et les mendiants de la rue. Au delà de ces représentations réelles mais tellement réductrices, les Roms constituent une mosaïque de communautés plus ou moins visibles dans la société. Pourtant, ils participent à la vie sociale, économique et politique. Ils sont à la fois intégrés et porteurs de revendications identitaires. Le CBAI et Arthis - La Maison culturelle belgo roumaine vous invitent à rencontrer autrement ces Roms bruxellois.
La rencontre sera animée par Christine Kulakowski, directrice du CBAI et par Carmen Draghici, directrice de la Maison Arthis.
Ce Dialogue interculturel s’inscrit dans le cadre de Tziganiada – 8ème Festival Roma Forum de Bruxelles. Rencontres, exposition, conférences, concerts, lectures-spectacles, animations musicales, repas traditionnels, jusqu'au 7 avril. Un voyage dans une culture en pleine affirmation avec des désirs de se faire reconnaître dans la diversité européenne.
 
Lieu : Maison Arthis - rue de Flandre 33 - 1000 Bruxelless
Entrée gratuite, réservation souhaitée: Pina Manzella - 02/289 70 54
Infos: 02/289 70 67 - info@cbai.be
 
 
[Jeudi 21 février 2013 | 9:00 » 13:00]
Compétences interculturelles à l'école? De la communication interculturelle à la banalisation du marché de la diversité
 

Quelle place la culture scolaire fait-elle à la communication interculturelle ? Doit-on lui prévoir une place, surtout si elle est comprise à tort comme une méthode de secours pour résoudre le décrochage scolaire dans les quartiers défavorisés ? Est-ce « révolutionnaire » d’entrer dans une démarche interculturelle à l’école, dans la mesure où un tel processus suppose de mettre momentanément son jugement entre parenthèses… alors que l’école est, en quasi permanence, dans l’évaluation ? « Il nous faudrait des fiches par culture », demandent certains instituteurs et institutrices, pour mieux comprendre leurs élèves, croyant éviter ainsi les écueils des jugements rapides. Au delà des fiches, nous voudrions proposer une réflexion de fond sur les compétences interculturelles à l’école, une remise en question de savoir-faire, et des échanges de bonnes pratiques.
 
Lieu : Curo-Hall - rue Ropsy Chaudron 7 - 1070 Bruxelles
Entrée gratuite, réservation souhaitée: Pina Manzella - 02/289 70 54
Infos: 02/289 70 67 - info@cbai.be
 
 
 
[Jeudi 16 juin 2011 | 10:30 » 12:30]
Les migrants et la flexicurisation du marché de l'emploi

Le projet Flexi-In-Security s’est intéressé à cette catégorie de nouveaux migrants qui occupent une place dans les secteurs économiques qui n’ont pas pu être délocalisés, dans le contexte de globalisation économique, mais que les besoins dans certains secteurs – horeca, constructions, soins aux personnes - ont "délocalisés sur place".
 
Le projet avait pour objectif de mesurer la place que prennent les migrants dans la flexicurisation du marché de l’emploi des pays partenaires (République tchèque, Allemagne, Suède, Pologne, Belgique) ; c’est-à-dire un marché de l’emploi de plus en plus flexible associé à une protection sociale minimale. Dans ce contexte, les migrants représentent une main-d’oeuvre particulièrement vulnérable.
 
La particularité de ce projet est qu’il combine recherche et photo-reportage. Un volet de ce projet est une exposition photographique qui montre et donne la parole à différentes personnes qui sont autant de cas et de particularités dans cette flexicurisation
 
Lieu : Théâtre Molière - galerie de la Porte de Namur - 1050 Bruxelles
Entrée gratuite, réservation souhaitée: Pina Manzella - 02/289 70 54
Infos: 02/289 70 67 - info@cbai.be
 

 

 

[Mercredi 10 novembre 2010 | 19:00 » 21:15]
Quelle place pour le dialogue interreligieux dans la cohésion sociale?

Tordre le cou au religieusement correct qui bloque le vrai dialogue interreligieux, faire le choix de reconnaître les différences voire les dissensions entre les religions tout en identifiant le socle des valeurs partagées, éthiques, morales, humaines, c'est la démarche du rabbin David Meyer et du pasteur Jean-Marie de Bourqueney dans leur dernier ouvrage, Le Minimum humain [Éditions Lessius, Bruxelles, 2010]. Un  débat qui s’élargira à l'islam avec Farid El Asri [chercheur en anthropologie à l'UCL] et à l'humanisme laïque [invité à préciser]. Chacun des quatre intervenants présentera sa manière propre de nouer des valeurs proposées comme universelles avec le message singulier qu'il désire faire entendre.

Le débat sera animé par Jean Pol Hecq [journaliste, producteur] à l'issue de la projection du documentaire Première passion de Philippe Baron [France • 54' • 2010].
 
  Lieu: Le Botanique [rue Royale 236 - 1210 Bruxelles]
  Entrée : 3€
 

 

 

[Dimanche 7 novembre 2010 | 17:00 » 19:00]
Les cultures à l'épreuve de l'homosexualité

D’une culture à l’autre, on retrouve l’homophobie non seulement dans les blagues ridiculisant l’efféminé, mais aussi dans des formes bien plus brutales allant jusqu’à l’exclusion ou la mort. Comment la contrer? Notamment par la répression des discriminations, mais également par la prévention en déconstruisant les codes culturels qui renforcent les stéréotypes. Cette rencontre prolonge le dossier de lAgenda interculturel n°286 - octobre 2010.

Avec la participation de:
  • Vincent Bonhomme [coordinateur de projets de la Fédération Arc-en-ciel Wallonie]
  • Myriam Monheim [psychothérapeute et membre de Merhaba]
  • Daniel Huygens [accompagnateur social au Petit-Château et président de la Maison Arc-en-ciel de Bruxelles]
 
Débat animé par Nathalie Caprioli [responsable de rédaction de l’Agenda interculturel] à l'issue de la projection du documentaire I’m gay d'Abdul Rahman El Shayyal [Royaume-Uni • 36' • 2010 • VO st fr • BBC Arabic].
 

  Lieu: Le Botanique [rue Royale 236 - 1210 Bruxelles]
  Entrée : 3€
 

 

 

[Dimanche 30 mai 2010 | 16:OO]
Diaspora congolaise en Belgique: notre héritage est le futur

Alors que se multiplient les articles et émissions sur le 50ème anniversaire de l’indépendance du Congo, la diaspora congolaise en Belgique reçoit trop rarement la parole. Trois magazines (MO*, l’Agenda interculturel du Centre Bruxellois d'Action Interculturelle et Imagine demain le monde) ont réalisé une enquête qualitative auprès de "Congolais belges" à Anvers, Gand, Bruxelles et Liège. Au cours de ce débat, les résultats de la recherche seront présentés.
 
Comment voient-ils la relation entre les communautés congolaises de Belgique et le développement de la République démocratique du Congo? Trouvent-ils leur place dans notre société actuelle toujours plus diverse? Quelles sont leurs attentes pour l’avenir?
 
  Lieu: Bozar, salle Studio [rue Ravenstein, 23 - 1000 Bruxelles]
  Entrée libre