fil rss

Mars 2018 | n° 339
Peut-on (se) déradicaliser ?
Après notre dossier sur la prévention au radicalisme violent, nous sondons cette fois la possibilité de (se) déradicaliser. Et la même prudence s’impose à nous. Des professionnels qui côtoient des personnes radicalisées n’ont pas caché combien ils sont démunis par rapport à ce processus, non seulement en termes de moyens mais surtout d’analyses et de compréhension.

Sommaire
[Edito] D’autres questions derrière la question
Christine Kulakowski
Dans l’Agenda interculturel de décembre 2017, nous avions posé la question : comment prévenir le radicalisme violent ? Face à la complexité du thème, nous avions prudemment ajouté le sous-titre "Des questions derrière la question".
Peut-on (se) déradicaliser ? Ou la métaphore de la plasticine
Entretien avec Serge Garcet et Alain Grignard
Deux experts de l’Uliège et du CETR (Centre d’étude sur le terrorisme et la radicalisation) décortiquent la question d’une possible déradicalisation : Alain Grignard, islamologue, et Serge Garcet, docteur en psychologie et professeur au Département de criminologie. L’un et l’autre observent la fragilité conceptuelle de la notion de déradicalisation et l’absence de preuves empiriques en faveur de ce processus. 
[+] WeLoveBxl-in-Molenbeek : une saga
Johan Leman
Supplément au dossier
 
L’Agenda Interculturel m’a posé trois questions: (1) Quelle lecture doit-on faire du projet " WeLoveBxl " d’une association anversoise? (2) Quelles sont les réactions du tissu associatif de Molenbeek, y compris du Foyer ? (3) S’agit-il d’une façon détournée du gouvernement fédéral pour pousser la commune à prendre en charge les returnees et les personnes radicalisées ? J’essaie d’y répondre.
Quel accueil pour les enfants du Califat ?
Pascaline Adamantidis
Depuis fin 2012, des jeunes sont partis combattre en Syrie ou en Irak, à la suite de processus de radicalisation. Suite au recul de Daesh dans les zones de combat en ce début  2018, une nouvelle vague de retours de combattants est attendue en Belgique, particulièrement des jeunes, voire des mineurs, dont le nombre est difficilement estimable. Comment la Belgique accueille-t-elle ces returnees mineurs d’âge combattants ou nés là-bas ?
Le traitement des returnees. Entre éthique, loi et sécuritaire
Entretien avec Thomas Renard
L’idée de lancer une recherche sur les returnees a émergé d’un constat : le manque de visibilité entre les divers services impliqués par la question du traitement à réserver aux returnees, et leur faible coopération. Deux ans plus tard, en février dernier, l’Institut Egmont édite un rapportqui, en moins de 24 h, enregistre quelque 1.500 consultations sur son site. Rencontre avec son coauteur Thomas Renard.
L’empathie d’un juge d’instruction
Entretien avec Paul Dhaeyer
Paul Dhaeyer aura officié comme juge d’instruction pendant plus de sept ans, avant de prendre ses nouvelles fonctions à la cour d’appel de Liège fin février. Il partage ici ses réflexions sur la place pour le doute et l’empathie dans ses face-à-face avec les inculpés de faits de terrorisme. Et même si le sujet ne relève pas de son ressort, leur réinsertion sociale – ou plutôt le vide en la matière – l’inquiète.
La détention et puis rien. Ou presque
Nathalie Caprioli
Comment les personnes condamnées pour faits de terrorisme sont-elles aujourd’hui accompagnées en vue de leur réinsertion sociale ? En répondant à la question, Vincent Seron, criminologue à l’ULiège, également chercheur au CETR (Centre d’étude sur le terrorisme et la radicalisation), met le doigt sur la faiblesse du système pénitentiaire dans son ensemble.
[Portrait] Souvenirs et tendresse
Entretien avec Amidou Si M’Hammed
"Tangellois, non peut-être ?" est l’histoire d’Amidou Si M’Hammed, qui retrace le parcours migratoire de sa famille. Il y décrit son enfance au Maroc, mais surtout son adolescence à Bruxelles. Aujourd’hui, il travaille dans un cabinet de la Région bruxelloise. C’est la petite histoire dans la grande, qui aide à comprendre les défis contemporains de la jeune génération, immigrée ou pas.
[Retour sur] La création d’un Institut de formation des imams
Corinne Torrekens
La Commission chargée par le ministre J-Cl. Marcourt de faire des propositions au gouvernement en vue de favoriser l’émergence d’un islam de Belgique en Fédération Wallonie-Bruxelles, et surtout de dresser des recommandations sur la formation des cadres musulmans et les émissions concédées, a remis son rapport en décembre 2015. Qu’en est-il depuis ?
[Ici et maintenant] Prévention du burn-out maternel
Rajae Serrokh
Des mamans épuisées moralement et physiquement sombrent dans un état dépressif pouvant avoir des conséquences graves sur elles-mêmes ou leurs enfants. Le burn-out maternel peut toucher toutes les classes sociales. Qu’en est-il de ces mères qui cumulent les difficultés : mères sans papiers, réfugiées, primo arrivantes, émergeant au CPAS, mères seules,… ?
débutprécédent12suivant fin