fil rss

Septembre 2013 | n° 315 | Des bulles pour sortir des cases
"Sur la route" de l’interculturel
Entretien avec Isabelle Decuyper Imprimer Réagir
La Commission Jeunesse du Service Général Lettres et Livres de la Fédération Wallonie-Bruxelles est chargée de passer en revue les nouveautés éditoriales. Elle réalise notamment des publications selon des thématiques précises. Cette année, le thème gravite autour de l’interculturalité. La nouvelle publication sera présentée en avant-première au Salon du livre de jeunesse "Sur la route", du 16 au 20 octobre prochain à Charleroi. Dans les coulisses de ce travail, avec Isabelle Decuyper, coordinatrice de la Commission.
AI : L’interculturalité à travers la littérature de jeunesse: d’où vient ce choix de thème?
 
Isabelle Decuyper : Il y a deux ans, à l’occasion des sélections thématiques appelées aussi Biennales de la Jeunesse, nous avions réalisé, à la demande de la ministre de la Culture et de l’Égalité des chances, l’opération "Ouvrir les horizons des filles et des garçons". L’objectif était de faire prendre conscience qu’il existe encore et toujours, dans notre société et y compris dans la littérature de jeunesse, des stéréotypes liés au genre. Deux ans plus tard, la ministre Fadila Laanan a décidé de relancer une même opération mais sur le thème de l’interculturalité, ou ce qu’on appelle le vivre ensemble. Au départ, nous n’arrivions pas à cerner le concept d’interculturalité: ça partait dans tous les sens! Nous avons fait appel au CBAI qui nous a donné une formation de six heures pour nous aider à mieux entrer dans les nuances du concept d’identités culturelles, à ne pas confondre interculturalité avec multiculturalité.
 
AI : Quels ont été vos critères de sélection?
 
Isabelle Decuyper : Nous avons mis l’accent sur le vivre ensemble: nous nous sommes préoccupés de l’identité culturelle pour tenter de montrer comment gérer la diversité. Notre sélection démarre à partir des livres publiés en 2008 dans la francophonie, principalement en Belgique et en France - les frais à payer pour les livres provenant du Québec étant devenus trop élevés. Par ailleurs, un de mes souhaits serait de pouvoir élargir aussi nos sélections aux publications d’Afrique francophone…
 
La Commission Jeunesse se réunit une fois par mois avec une vingtaine de bibliothécaires, d’animateurs, d’enseignants, de formateurs. Ce sont des professionnels passionnés qui viennent d’un peu partout: Virton, Marche, Namur, Mouscron, Mons, La Louvière, Liège, Bruxelles. À vrai dire, notre groupe est composé par une majorité écrasante de femmes, simplement parce qu’elles sont plus nombreuses dans le secteur des bibliothèques.
 
Nous passons en revue les nouveautés éditoriales, tout en apportant nos coups de cœur. C’est la sélection des "incontournables", dont les ouvrages sont intégrés mensuellement sur le site www.litteraturedejeunesse.be. Elle fait l’objet d’une publication papier tous les deux ans.

Notre sélection thématique à paraître reprend des livres qui évoquent les perceptions différentes du corps, de l’espace, de la religion, du temps, de l’organisation familliale avec la répartition des rôles, des relations hommes/femmes, des us et coutumes. En même temps, nous sommes partis à la découverte du cadre de références de l’autre. En plus des critères propres à l’interculturalité, nous avons bien sûr été attentifs à choisir des livres de qualité, tant pour leur richesse littéraire que visuelle, ainsi que pour l’originalité du propos, l’exactitude des informations, la pertinence du thème et du contenu par rapport à l’âge du lecteur, et le pouvoir évocateur des textes et de l’illustration.
 
La sélection est destinée à un public assez large: dès la naissance aux jeunes de plus de seize ans. Nous balayons en fait l’équivalent de l’enseignement maternel, primaire et secondaire.
 
AI : Lors de vos réunions mensuelles, quels débats de fond avez-vous eu autour de la thématique?
 
Isabelle Decuyper : Le débat majeur portait sur la définition de l’interculturalité. Les questions ont été plus ou moins levées avec la formation du CBAI. Ensuite, plutôt que de grands débats, ce sont des interrogations qui ont surgi. Nous nous demandions si nous devions parler des droits humains, du racisme, des religions, des rapports hommes/femmes, etc. Jusqu’où aller? Quelles limites fixer?
 
AI : Que deviendra votre sélection une fois présentée au Salon du livre jeunesse de Charleroi [1]?
 
Isabelle Decuyper : Notre administration se veut à l’écoute du terrain; je reste toujours en contact régulier avec les bibliothèques. Les bibliothécaires sont chargés de travailler davantage en partenariat avec le développement territorial, tandis que nous essayons d’optimaliser le réseautage.
 
Après le Salon du livre jeunesse, comme à son habitude, notre publication transitera pendant plus de deux ans à travers les bibliothèques de la Fédération Wallonie-Bruxelles, lesquelles ont des liens avec les écoles. Le catalogue publié sera aussi disponible à l’administration. De plus, quelque 1 000 exemplaires seront d’office distribués dans les écoles du réseau de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Par ailleurs, les enseignants et tout médiateur intéressé peuvent aussi télécharger la sélection sur notre site [2].
Il s’agit d’une liste de plus d’une centaine de livres. La bibliothèque centrale de Nivelles [3] rassemblera lacollection dans une malle et répondra à toute demande (une bibliothèque qui met sur pied une animation, une école qui organise une foire, la préparation d’un salon, une animation en classe, etc). Chaque bibliothèque centrale possède aussi une collection qu’elle fait circuler prioritairement dans son réseau.
 
Le catalogue sera composé de la sélection de la centaine de livres, et d’une partie rédactionnelle. Au sommaire, nous avons prévu un article du CBAI expliquant le concept de l’interculturalité, détour indispensable puisque ce terme n’est pas facile à comprendre dans toute sa complexité. Ensuite, il y aura une contribution de l’asbl Les territoires de la mémoire sur son expérience d’animations à partir de l’album "Mon ami Paco", ainsi qu’une contribution d’Annoncer la couleur, programme fédéral d’éducation à la citoyenneté mondiale qui organise des formations autour du même album. Michel Defourny, expert en littérature jeunesse et professeur émérite de l’Université de Liège, réalisera une mise en perspective du thème de l’interculturalité sur base de quelques albums. À cela s’ajoute aussi un article sur "Une Fouzincroyable aventure", un kit de sensibilisation à l’interculturel pour les 7-10 ans, conçu par des étudiants de l’IHECS. Enfin, il y aura également une rubrique pour en savoir plus, où nous présenterons notamment l’Agenda interculturelet le CBAI, le document "Vivre ensemble" du CIRé [4], ainsi que différents articles internet, dont un mémoire suisse de 2009 intitulé "Vers un label interculturel?".
 
AI : Quels sont vos coups de cœur qui font partie de la malle?
 
Isabelle Decuyper : "Le pays à l’envers": c’est l’histoire de Pablo, un gamin uruguayen dont la mère a des origines françaises. Il part découvrir la Bretagne mais, de chocs culturels en chocs thermiques, il ne parvient pas à s’adapter et repartira avant la fin des vacances. Pour lui, la Bretagne n’est pas son pays même si ses grands-parents y vivent… J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce roman qui vient de paraître. Mes autres grands coups de cœur sont liés aux chocs culturels dans la langue. "Des mots globe-trotters: l’histoire des mots d’ici venus d’ailleurs" salue l’arrivée dans la langue française de mots venus d’ailleurs et dont parfois on ne soupçonne même plus les racines étrangères.
 
Propos recueillis par N. C.
 
Notes
[1] Toutes les infos sur le Salon du livre jeunesse 2013 "Sur la route" sont disponibles sur le site www.livrejeunesse.be ou par courrier électronique : info@livrejeunesse.be
[2] Bibliothèque publique centrale : place Albert 1er n° 1, 1400 Nivelles. Tél. 067/89 35 89. Personne de contact : Jean-Luc Capelle.
[3] www.litteraturedejeunesse.be est le site créé par le Service général des Lettres et du Livre, pour tout savoir sur la littérature de jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles: actualités du secteur, répertoire des auteurs-illustrateurs belges francophones, aides et soutiens, acteurs œuvrant pour la promotion du livre de jeunesse, les sélections d’ouvrages, etc.