Rapport d’évaluation du parcours d’accueil francophone bruxellois

Le parcours d’accueil francophone bruxellois est mis en œuvre depuis 2016. Soutenus par la Cocof, trois bureaux d’accueil (BAPA) et une quinzaine d’opérateurs de formation linguistique proposent aux primo-arrivants un parcours volontaire et gratuit, composé d’un accompagnement individuel et de formations visant l’apprentissage du français et la meilleure compréhension de la vie en Belgique.

 

Ce rapport d’évaluation, destiné aux pouvoirs publics et à l’administration, rend compte de l’activité des différents acteurs au cours de l’année 2019 ainsi que des difficultés éventuellement rencontrées. Par ailleurs, il comprend également une analyse de l’impact possible de l’entrée en vigueur de l’Ordonnance de la Cocom (instaurant une obligation de suivre le parcours pour certaines catégories de primo-arrivants) sur le fonctionnement du parcours d’accueil mis en œuvre par la Cocof.

Objectifs

 

Le rapport est constitué de trois parties distinctes.

La première consiste en une introduction au contexte démographique dans lequel prend place le parcours d’accueil.

La deuxième partie – évaluative à proprement parler – vise à permettre une appréhension globale du fonctionnement du parcours d’accueil. Essentiellement basée sur des analyses quantitatives, elle doit permettre de saisir les évolutions de ce fonctionnement. Cette partie du rapport permet donc aussi une contextualisation des rapports d’activités produits annuellement par les Bureaux d’Accueil pour Primo-Arrivants (BAPA). À la demande des pouvoirs publics, nous y distinguons le travail des différents BAPA. Cette partie du rapport est construite sur base de la chronologie du parcours : nous évoquerons l’accueil, le volet primaire, le volet secondaire et ses composantes, etc.

La troisième partie constitue une forme d’étude d’incidence consacrée à l’entrée en vigueur prochaine de l’obligation. En 2019, nous avions entamé la rédaction d’une note visant à identifier les effets possibles sur le parcours d’accueil de la Cocof d’une ordonnance de la Cocom visant à rendre obligatoire le suivi des parcours d’accueil / d’insertion à Bruxelles. Le lecteur intéressé trouvera donc ici une version actualisée de cette note.

 

Méthodologie

 

Les analyses présentées ici reposent sur une exploitation des données de l’Application Primo-Arrivants (APA), qui est l’outil utilisé par les travailleurs des BAPA pour gérer les dossiers des bénéficiaires. Le CRAcs est chargé de produire des données agrégées à partir de cette base de données, de façon à alimenter la rédaction des rapports d’activités des BAPA. Ce rapport se base donc sur les mêmes méthodologies que celles utilisées pour fournir aux BAPA les informations utiles à la rédaction de leurs rapports.

Néanmoins, nous avons complété cette approche en mobilisant également les rapports d’activités des BAPA. Ceux-ci comprennent en effets des données dont nous ne disposons pas et – plus fondamentalement – proposent des mises en contexte de ces données, identifient l’impact de constats dressés sur base de l’APA, etc. Nous précisons dans le texte quand l’information est issue d’un rapport d’activité d’un BAPA.