#357 - mai/juin 2021

Faut qu’on cause

Police, politiques, jeunes

aaMensonges, insultes, contrôle au faciès, arrestations abusives, usage disproportionné de la force, racisme, interpellations qui conduisent à la mort. On ne parle pas de cas isolés ; ça commence même à faire beaucoup. Ces problèmes dans la police exigent des solutions structurelles. Par exemple, améliorer les mécanismes de plainte, généraliser l’usage du bodycam lors des contrôles d’identité, renforcer la loi contre les discriminations, réformer la formation des policiers, ou encore tisser des relations entre police, politiques et jeunes – en particulier ceux qui font l’expérience de violences policières. 

 

C’est surtout cette dernière piste que nous avons explorée. A travers des arguments et expériences pour un dialogue qui associe police, politiques et jeunes, tentons de remonter aux causes des problèmes et de montrer que des solutions pour restaurer une confiance et déloger les stéréotypes ne se trouveront pas seulement au sein de la police. 

SOMMAIRE

Recevoir et transmettre

Hommage à Bruno Ducoli, fondateur du CBAI et directeur 1981 à 2000.

Police, politiques, jeunes. Faut qu’on cause

A travers des expériences pour un dialogue qui associe police, politiques et jeunes, tentons de remonter aux causes des problèmes et de montrer que des solutions ne se trouveront pas seulement au sein de la police.

 

Entre jeunes et police: oser la rencontre et la confrontation

Hicham Assakali & Ayoub Maatchik, avec la contribution de Rania Boutaffala

Les jeunes parlent entre eux de la police, les policiers parlent entre eux des jeunes. Mais il n’y a pas d’entre deux. Forcément les discussions peuvent tourner en rond et déboucher sur des raccourcis.

 

La justice scolaire pour commencer

Entretien avec Bruno Derbaix

La force de l’école citoyenne est de profiter d’une incivilité pour rebondir éducativement. Dans les cas plus graves qui peuvent engendrer un “module police”, il y a en plus l’idée de changer la relation entre le jeune et le représentant de l’autorité.

 

Lutte contre les préjugés. Les limites de la formation policière  

Martine Vandemeulebroucke

Les écoles de police ont une grande marge de manœuvre par rapport au programme de formation. Résultat: les policiers ne reçoivent pas une formation de base identique.

 

Vers un retour à la police de proximité ?

 Saïd Halimaoui

L’abandon de la politique de proximité est un des facteurs d’apparition de lacunes dans le fonctionnementpolicier.

 

Contrôles d’identité: que dit la loi?

Christian De Valkeneer

Les travaux préparatoires de la loi sur la fonction de police ont reflété la crainte de voir les services de police user abusivement du droit de contrôle d’identité.

 

Une police extrêmement à droite

Manuel Aabramowicz

Sans un changement profond, des jeunes et des moins jeunes resteront les cibles, dans les rues de nos villes, de policiers contaminés par le cancer de la répression tous azimuts.

 

Un problème de transparence

Entretien avec Mattias De Backer

Quel lien existe-t-il entre les violences policières et les politiques sécuritaires de lutte contre le radicalisme violent et de contrôle des migrants?

 

Toujours pas de dialogue politique avec les jeunes des quartiers populaires

Muriel Sacco

S’il faut questionner et réformer les interventions et l’institution policières, le traitement politique et institutionnel est également en cause.

Librairie politique Pépites Blues

Christophe Poot Nathalie Caprioli

Bienvenue à Pépite Blues à Matonge, la librairie qui met les littératures africaines à l’honneur !

Les oubliés de Lesbos

Nathalie Caprioli

Entretien avec le photographe français Mathieu Pernot qui expose jusqu’au 19 septembre 2021 son travail documentaire sur les réfugiés de Lesbos, au Musée Juif de Belgique.

Équipements culturels et développement urbain. Derrière l’injonction à “l’ancrage local”

Simon Debersaques

Malgré les intentions et actions des institutions culturelles hybrides pour atteindre les populations les plus éloignées, leur ancrage local se heurte aux réalités des quartiers populaires et complique la mise en œuvre de la “mixité sociale”.

Dans ce numéro