Du stéréotype au racisme, ne pas confondre !

Cinq journées pour mieux reconnaître ses propres stéréotypes et préjugés et aider son public à ne pas discriminer ou raciser l’autre.

 

Une initiation aux stéréotypes et aux préjugés pour prévenir la discrimination et le racisme

Nous avons tous des stéréotypes et des préjugés; ils sont parfois positifs, souvent négatifs. Ils nous servent à analyser et comprendre la complexité de notre réalité. Les premiers généralisent, les seconds réduisent. Non seulement ils nous empêchent d’aller à la rencontre des autres (parfois différents), mais, si l’on n’en prend pas conscience, ils peuvent entraver notre relation aux autres et aboutir à des pratiques discriminatoires, voire à du racisme. Notre société et nos publics sont de plus en plus diversifiés, la compétition pour la rareté des biens et des services s’exacerbe en temps de crise. 

A qui s’adresse cette formation ?

  • Vous êtes animateur·trice, formateur·trice, éducateur·trice, volontaire, accompagnateur·trice de groupe, militant·e associatif·ve…
  • Vous souhaitez prendre un temps  de recul pour (re)penser vos identités et celles de vos publics.
  • Vous vous demander comment animer/former un groupe sur ces thématiques sensibles et délicates.

La formation vous invite à différencier la xénophobie du racisme, à aider vos publics à déconstruire leurs propres stéréotypes et ne pas céder à la division que certains essayent de propager. 

 

“Le partage équitable des ressources dans la société est ce qui constitue, sans aucun doute, la mesure la plus efficace pour atténuer les préjugés, la discrimination et les conflits entre les différents groupes sociaux (Théorie de l’équité, Austin, 1985).

 

Cependant,  la stratification sociale inégalitaire (au niveau du pouvoir, des statuts et des ressources) est la règle plutôt que l’exception. Par ailleurs, des recherches indiquent que le simple fait de catégoriser notre environnement social en nous/eux, c’est-à-dire “mon groupe” (auquel j’appartiens) et “les autres groupes” suffirait à produire des préjugés et de la discrimination (Tajfel et Turner, 1986). En effet, les individus ont naturellement tendance à favoriser leur propre groupe et à le juger plus positivement que les autres groupes. 

 

Contenu

Dans un premier temps, les jeux feront découvrir les stéréotypes et les préjugés, la façon dont ils se créent et leurs rôles. Nous découvrirons par d’autres exercices, les nôtres. Nous essayerons de clarifier la différence entre un stéréotype et un préjugé. Nous utiliserons des jeux qui permettront de ressentir la discrimination, le harcèlement ou l’injustice. Des outils parleront du racisme en général, d’autres travailleront, en particulier, l’islamophobie, l’afro(négro)phobie ou l’antisémitisme.

Un deuxième temps de débriefing pédagogique est prévu qui renvoie le participant à sa posture d’acteur: si j’utilise cet outil, comment vais-je le faire, pour quel public, avec quelle précaution?


Dans un troisième temps, les participants peuvent échanger sur leurs bonnes pratiques et comparer leurs difficultés et succès.

Méthodologie

Inductive et participative, la méthode utilise essentiellement la mise en situation des participants par le biais de jeux de rôle, de jeux de société, d’exercices, de vidéos, de travaux en sous-groupes, et toute une série d’outils pédagogiques très variés prévus pour des profils de personnes très différents qui permettent de ne plus avoir peur d’aborder ces questions avec son public. 

Objectifs de la formation


 

Transmettre à des professionnel(le)s (et/ou volontaires) la posture et les concepts-clés de la lutte contre le(s) racisme(s) que nous promouvons au CBAI, en l’illustrant par différents outils, composés de multiples jeux et exercices qui permettent de comprendre les concepts et les enjeux.Découverte de plus de 30 jeux et exercices à réaliser avec son public.Pour ensuite coconstruire avec les participant.es une démarche et des outils adaptés à leurs situations, et susceptibles d’être transférés sur le terrain avec son public, pour leur permettre de continuer à développer cette posture de manière autonome.

Voir aussi