fil rss

Novembre 2011 | n° 297
Néopentecôtisme : un radeau de fortune ?
En Belgique, les Eglises néopentecôtistes connaissent un essor remarquable depuis les années 1980 et sont le plus souvent portées par des pasteurs migrants ou d’ascendance migrante, en majorité Congolais et Brésiliens. Il ne nous appartient pas de nous positionner sur la légitimité de ces Eglises, mais bien de les examiner sous différentes facettes : dans leur perspective transnationale, comme lieu de solidarité avec les migrants, comme espace d’intégration ou de repli communautaire. Autant de questions abordées avec des observateurs attentifs.

Sommaire
[Édito] Néopentecôtisme : un radeau de fortune ?
Nathalie Caprioli
Le pentecôtisme appartient à la branche du christianisme, et aux sous-branches du protestantisme et de l’évangélisme. Avec son expansion foudroyante (aussi bien en nombre de fidèles qu’en terme géographique), ce mouvement a déplacé le centre de gravité du christianisme : passant de l’hémisphère nord, à l’hémisphère sud pour revenir en Europe. En Belgique, ses Eglises connaissent un essor remarquable depuis les années 1980 et sont le plus souvent portées par des pasteurs migrants ou d’ascendance migrante, en majorité Congolais et Brésiliens.
Des Évangéliques aux Néopentecôtistes
Charlotte Plaideau
En cent ans, le mouvement évangéliquea rallié à sa cause plus d’un quart des Chrétiens dans le monde entier. Le phénomène a fait l’objet de nombreux articles de presse et de revues spécialisées, de thèses et rapports scientifiques, de reportages et documentaires divers, d’émissions radio, etc. Que l’on soit croyant ou non, chacun détient une idée vague de ce phénomène religieux, auquel on associe souvent l’image de pasteurs criant et gesticulant, micro en main, devant des stades de foot en pleine extase. La réalité, cependant, est plus nuancée.
Églises africaines et transnationalismes religieux
Sarah Demart
Combien d’Eglises africaines existe-t-il en Belgique? Quelles sont leurs connexions avec le pays d’origine des fidèles? Quel rôle jouent-elles dans leur intégration ici? Le point sur leur implantation, les circulations et la participation des Eglises "congolaises" en Belgique, en pleine expansion depuis les années 1980.
Un regard intéressé
Entretien avec Francis Renneboog
Le Conseil administratif du culte protestant- et évangélique (CACPE), fondé en 2003, est l’interface auprès des autorités belges, du niveau fédéral jusqu’au local. Il se compose de deux branches: l’Eglise protestante unie de Belgique, et le Synode fédéral des Eglises protestantes et évangéliques de Belgique. Francis Renneboog préside ce dernier. Voici son éclairage sur la place des Eglises néopentecôtistes issues de l’immigration.
Enjeux d’identité et de genre
Entretien avec Maïté Maskens
Il y a un an, MaïtéMaskens défendait avec succès sa thèse sur "Pentecôtisme et migration à Bruxelles" à la Faculté des Sciences sociales de l’ULB. Aujourd’hui, elle pose pour nous un regard anthropologique sur les relations sociales de genre et les (en)jeux identitaires dans les assemblées pentecôtistes composées de migrants latinos et subsahariens.
Vulnérabilité aux dérives sectaires
Anne-Sophie Lecomte
L’étude des demandes et interpellations enregistrées par le Centre d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles (CIAOSN), si celles-ci ne permettent pas de conclure à la nocivité des groupes, laisse apparaître depuis les années 2004-2005 une nouvelle tendance dans le questionnement de la population. L’accroissement constant et significatif des appels concernant la pratique de ce que, faute de consensus sur le terme le plus adéquat, nous nommerons l’effervescence pentecôtiste au sein de la population migrante du Sud témoigne que cette forme d’expression religieuse interpelle le public.
Dieu vous le rendra au centuple… ?
Jean Musway Mupeka
L’engagement dans les Eglises pentecôtistes et l’hyper religiosité ont-ils un lien avec la pauvreté des ménages des immigrés originaires de l’Afrique subsaharienne en Belgique? Décryptage des mécanismes de dons, de semences, de dîmes ou de miracles.
[+] Opinions de Congolaises et de Congolais
Nathalie Caprioli
 
SUPPLÉMENT AU DOSSIER
 
Lorsque vous leur posez la question du phénomène des Eglises néopentecôtistes, les Congolais de Belgique restent rarement indifférents. Nous croisons ici l’opinion de huit hommes et femmes, mini échantillon qui donne un avant-goût prononcé de la nature houleuse du débat entre partisans et détracteurs.
 
[Actualité] De la loi du silence à la Loi sur la mémoire historique
Nathalie Caprioli & Pedro San José
L'Espagne a un problème avec sa mémoire collective. Le travail de mémoire historique sur la guerre civile (1936-1939) et la dictature franquiste (jusqu’à la mort de Franco en 1975) est une matière politiquement sensible aujourd’hui encore. Des familles de victimes et des militants contribuent à faire avancer le débat, en Espagne mais aussi en Belgique, avec notamment Emilia Labajos Perez, arrivée en Belgique en 1939 à l'âge de huit ans, et qui fonda l'asbl Los Niños de la Guerra, ou encore José Luis Peñafuerte, réalisateur des "Chemins de la mémoire", un film qui souligne l’importance de la mémoire historique pour éviter de répéter les erreurs du passé.
[+] Historienne autodidacte sur les traces de los niños de la guerra
Entretien avec Isabelle Marchal
 
SUPPLÉMENT ACTUALITE
 
Emilia Labajos Perez s’est éteinte l’été passé à l’âge de 80 ans. Enfant de la guerre d’Espagne, elle n’avait que 8 ans quand elle dû s’exiler en Belgique en 1939, avec ses deux sœurs et sa mère. C’est à 60 ans qu’Emilia, par delà son vécu personnel, se lança dans une vaste recherche historique sur les enfants de la guerre d’Espagne. Avec sa fille Isabelle Marchal, nous rendons hommage à son travail précieux pour la mémoire collective. Isabelle, partie prenante dès le début dans ces recherches et qui, comme sa mère, avait ses entrées au ministère des Affaires étrangères, nous raconte quelques fragments de vie d’une militante active, historienne autodidacte.
 
débutprécédent12suivant fin